Crise sociale: les futurs plans du mouvement social pour faire fléchir le pouvoir

août 2, 2018 7:50
0

Une réunion s’est tenue ce jeudi 2 août à la Bourse du Travail à Kaloum. Elle a regroupé les responsables du mouvement syndical et ceux des forces sociales. Objectif, relancer dès la semaine prochaine les activités pour faire fléchir le gouvernement  sur sa décision haussant le prix des produits pétroliers, a-t-on constaté sur place.

Au sortir de la rencontre, Boubacar Biro Barry, Ssecrétaire général adjoint de la COSATREG (Confédération Syndicale Autonome des Travailleurs et Retraités de Guinée), a déclaré à la presse qu’une commission de 10 membres a été créée pour relancer les activités dès la semaine prochaine.

«Cette rencontre a regroupé les forces sociales et le mouvement syndical autour d’un front commun. C’est-à-dire le prix du litre du carburant à la pompe à 8 000 fg. Nous avons discuté de la mise en place d’une commission et la remobilisation de nos troupes. Certes la grève continue même si les consultations sont en veilleuse pour des raisons de santé de nos camarades dont les secrétaires généraux de l’inter centrale CNTG-USTG et de leurs adjoints. Nous avons pris la décision de tenir une conférence de presse à la Maison de la presse. Nous avons pris encore la décision de mettre en place une commission ad-hoc de 10 membres. Cinq du côté syndicat et cinq autres du côté forces sociales pour que les activités puissent être relancées dès la semaine prochaine. Jusqu’à présent, nous n’avons pas encore réussi à faire fléchir le gouvernement. Les négociations formelles ne se tiennent pas…», a-t-il expliqué.