Crise sociopolitique : Le FNDC demande aux citoyens de résister aux « kidnappeurs »

0
365
Une photo d'archive

Depuis le début de la lutte contre le changement constitutionnel, des membres du Front national pour la défense de la Constitution (FNDC) se font arrêter par des hommes encagoulés. Dans son communiqué n°138 de ce mercredi 30 septembre 2020, la plateforme dirigée par Abdourahmane Sano demande aux citoyens de résister à ces « groupuscules ».

De nombreux partisans du FNDC, notamment le responsable à la mobilisation, Oumar Sylla, alias Foniké Mengué, ont été arrêtés lors de « la résistance active et citoyenne » du 29 septembre. Ce mercredi, ce sont deux responsables de l’Union des forces républicaines (UFR) membres du FNDC qui ont été arrêtés par des hommes en cagoule.

Selon la coordination nationale du FNDC, ce sont des individus de nationalité inconnue qui procèdent à ces arrestations : « Totalement paniqué par l’ampleur de la mobilisation des citoyens lors de la journée de résistance du 29 septembre 2020 contre le troisième mandat d’Alpha Condé, le gouvernement guinéen continue de se livrer à des intimidations et kidnappings des responsables du FNDC. Ces méthodes de voyoucratie visant à semer la terreur au sein de la population sont exécutées par des groupes d’hommes armés de nationalité inconnue. »

Le FNDC accuse le président Alpha Condé de vouloir militariser le pays pour se maintenir au pouvoir au-delà de 2020 : « Le FNDC tient à rappeler qu’Alpha Condé et ses complices cherchent à créer toutes les conditions complotistes pour plonger la Guinée dans un chaos sans précédent pour militariser tout le pays, réprimer l’opposition populaire à son coup d’État constitutionnel dans le seul but de se maintenir au pouvoir au-delà de ses deux mandats légaux. »

Pour les opposants au 3ème mandat d’Alpha Condé, ceux qui procèdent à ces arrestations étant non identifiés, les citoyens doivent opposer une farouche résistance : « Le FNDC demande au peuple de Guinée de considérer ces groupuscules armés non identifiés qui kidnappent des citoyens et sèment la terreur dans les quartiers, comme des rebelles qui agissent en toute illégalité et impunité. Les citoyens sont invités à leur réserver une farouche résistance au nom de la légitime défense consacrée par notre Constitution. »