Culture: avec plusieurs casquettes, Cheick Omar veut être un artiste complet

juillet 31, 2019 4:56

 Sa passion démesurée pour la Culture fait de Cheick Omar une référence pour la jeune génération d’artistes, et même au-delà. Artiste chanteur, auteur compositeur, comédien, acteur et directeur musical, ce pionnier du rap en Guinéen reste coiffé de plusieurs casquettes et arboré d’une gibecière bien pleine.

Tout-petit, il devient membre fondateur du très adulé groupe Légitime Défense dans les années 1990 aux côtés de Kémy et Luluta. Mais comme guidé par la Providence, Cheick Omar s’apercevra peu après ce n’était pas vraiment sa tasse de thé, si fait qu’il se débrouillait moins bien que le reste du groupe. Ce, malgré la forte admiration qu’avait pour Légitime Défense.

Toutefois, Cheick aimait bien chanter, après sa séparation avec le groupe, crée le tout premier groupe de R’N’B en Guinée dénommé les « MONEY MAKERZ ». Ce qui fait que beaucoup lui attribuent le titre de « l’apôtre du R’n’B en Guinée ». Curieusement, c’est dans ce groupe qu’Omar confie avoir développé  ses facultés de rappeur, avec un style plus lent.

Parti pour les Etats-Unis en 2001, il continue de mûrir ce rêve d’être un grand artiste. A ses yeux, le pays de l’Oncle Sam était l’ultime destination pour lui de réaliser ce penchant. Mais, sur place, la réalité était toute autre.

Les études associées aux boulots ne lui accordaient que très peu de temps pour l’art. « Alors, à un moment, j’ai décidé de me consacrer à des choses qui allaient me faire gagner ma vie. C’est ainsi que je suis devenu chef cuisinier », relate fièrement Cheick, dans un fou-rire.

Au lendemain des événements de janvier-février survenus pendant la grève générale de 2007 et au regard des atrocités enregistrées en ce temps, un sursaut à la fois artistique et patriotique électrocute Cheick Omar qui reprendra aussitôt le micro. De cette renaissance, est né son tout premier album solo intitulé « Histoires d’amour » en 2011.

Dans ce chef-d’œuvre conçu dans la ville de Pittsburgh, en Pennsylvanie, l’artiste prêche le respect et l’amour sous toutes ses formes entre ses compatriotes, avec la collaboration de plusieurs artistes locaux, dont Rashann Scott, Ladie Angie, Pekanzo (avec qui il a produit l’album), Trigger The Soldier, un jeune prodige du rap, mais aussi le rappeur français Shadd Starr.

Engagé de plain-pied dans le théâtre en qualité de directeur musical en 2012, Cheick Omar s’est bâti une notoriété dans ce domaine également. D’ailleurs, il déclare avec fierté être soudé désormais au septième art.  Un succès dû à la diversité de ses projets de celui qui ambitionne d’être un artiste le plus complet possible.

Fair-play et libre dans la tête, Cheick Omar sait dompter aussi son public, notamment à travers son côté Old school qui apporte une certaine couleur à ses chansons. « Et comme je n’ai pas peur des challenges, mon prochain album sera très varié », annonce-t-il. Comme pour dire que le marché n’est jamais assez saturé pour une marchandise de qualité. Il donne rendez-vous à ses fans en fin d’année pour la sortie de mon prochain album.