Culture: en marche vers les 72H du livre, une séance de lecture organisée à l’intention des enfants, à Conakry

0
1091

La 12ème  édition des 72H du livre se tiendra les 23, 24 et 25 avril prochain. En prélude à cette plus grande manifestation culturelle du pays, une séance de lecture a été organisée ce dimanche 26 janvier 2020 à l’intention des enfants venus de deux orphelinats de la banlieue de Conakry. L’initiative est de la deuxième dauphine Miss Guinée 2019.

Outre la séance de lecture, la cérémonie a été marquée par plusieurs autres activités, notamment une partie consacrée aux contes et assurée par le comédien, metteur en scène et conteur Lamine Diabaté,  des jeux sur les manèges du Jardin du 2 octobre, question d’égayer les enfants et leur montrer que ce n’est pas parce qu’ils sont orphelins qui fait qu’ils ne peuvent pas vivre en société.

Une démarche que Mlle Saran Bah justifie par sa volonté de prouver à ces tout-petits qu’on est tous pareils, qu’on peut se donner la main et puis s’entraider.

« C’est une manière de leur ouvrir au monde, parce qu’ils sont un peu enclavés dans leurs coins. Et le but, c’est de leur montrer à travers la lecture que l’éducation est primordiale et que peu importe d’où l’on vient et qui on est. On peut réussir. Et c’est en apprenant, en s’appliquant, en lisant », a déclaré l’ambassadrice du livre.

En outre, en cette année 2020, marquant l’événement Conakry capitale africaine du livre, la passionnée du livre et de la lecture, Saran Bah, soutient cultiver une hygiène de vie aux enfants guinéens.

« Quand on aime quelque chose, il n’est que normal de la promouvoir et surtout inciter les futures générations à lire et à apprendre à se cultiver. C’est justement cette hygiène de vie que je veux leur inculquer. Parce que ce qu’il nous faut en Afrique, c’est la ressource humaine. C’est ce qui va nous aider à développer toutes ces ressources du sol et du sous-sol qu’on a là », a-t-elle motivé.