Culture : la Mamaya de Kankan érigée en patrimoine culturel national (ministre)

août 12, 2018 7:56
0

A quelques jours de la fête de la Tabaski, une fête musulmane caractérisée à Kankan par l’organisation de la Mamaya qui est cette danse traditionnelle au rythme solennel, et exécutée sur un rythme majestueux, dans un club ou un groupe dont on faisait partie.

Cette danse très célèbre à Kankan, sa ville d’origine est dorénavant érigée en patrimoine culturel national par le ministère de la Culture. L’annonce a été faite le samedi par le chef du département de tutelle, Bantama Sow à la faveur de l’assemblée  hebdomadaire du RPG Arc-en-ciel à Gbessia, en haute banlieue de Conakry.

En plus de cette importante annonce, le ministre des Sports, de la Culture, et du Patrimoine historique a déclaré que la Mamaya de cette année à Kankan sera placée sous la présidence du Premier ministre, Ibrahima Kassory Fofana et de la première Dame, Hadja Djenè Kaba.

«Chaque année à l’occasion de la fête de Tabaski, il est organisé une festivité culturelle à Kankan. Elle est dénommée Mamaya. Nous connaissons ce que cette manifestation culturelle signifie ainsi que ses objectifs. C’est pourquoi, à partir de cette année, le ministère de la Culture, des Sports et du Patrimoine Historique a décidé de faire de la Mamaya un Patrimoine Culture. Désormais, la Mamaya va figurer dans les activités de mon département. D’ailleurs, la Mamaya à Kankan cette année, aura un cachet particulier. Elle  va connaître la présence du Premier ministre Dr. Ibrahima Kassory Fofana et la première Dame de la République, Hadja Djenè Condé», a-t-il fait savoir.

D’après Bantama Sow, son département compte mener dans la région de la Savane plusieurs activités. «Nous avons initié un projet pour restaurer les patrimoines dans notre pays. Plusieurs infrastructures ont été réalisées que nous allons inaugurer. D’abord le Bolon (vestibule) de Balya dans Kouroussa sera inauguré. Dans la même ville, nous allons procéder également à l’inauguration du monument de Camara Laye (le célèbre écrivain, auteur de l’Enfant Noir, NDLR). Il y aura encore l’inauguration du monument de la Mamaya et parallèlement, nous procéderons à la pose de la première pierre du complexe de la Mamaya. Dans ce complexe, il y aura des logements touristiques et un musée de la Mamaya. A Niagassola dans Siguiri, nous avons construit l’abri de Sossobala, (le célèbre et mythique balafon de Niany, ndlr). C’est tout un complexe qui va être dédié à ce monument qui est devenu aujourd’hui un patrimoine mondial. Dans la préfecture de Kérouané, nous avons réussi à réhabiliter tous les sites samoryens (Almamy Samory Touré).  Nous allons réhabiliter tous les sites historiques du pays», a-t-il précisé en substance.