Culture: l’artiste sénégalais Xuman parle de l’historicité de ses rapports avec ses confrères guinéens

0
1451

A l’invitation de Keyla K avec qui il a travaillé sur l’album « My story » sorti ce weekend, l’artiste musicien sénégalais, producteur et Co-présentateur du Journal télévisé rappé vient de séjourner en Guinée. En plus cette amie et sœur qui l’a invité, Xuman dit avoir côtoyé plusieurs autres artistes guinéens avec lesquels il a travaillé sur des projets musicaux.

D’ailleurs, il avoue que l’un de mes meilleurs souvenirs dans la musique s’est passé en Guinée, notamment avec Kill Point qui l’avait invité avec son groupe à l’époque avec lequel il avait un morceau qui s’intitulait « ça va péter ».

« Et quand on a joué au stade, c’était la première fois de voir un public réagir à ce morceau-là. C’était dans les années 98. Donc, cela fait plus de 20 ans maintenant. Et depuis lors, j’ai gardé de très bons rapports avec le groupe Kill Point, avec Takana Zion qui est venu à plusieurs reprises  me voir à Dakar, avec les Banlieuz’Art que je connais, notamment Salomon qui est allé à l’école à Dakar. Et puis, Moussa M’baye qui est un de mes frères et avec qui j’ai participé au projet Potopoto. Soul Bangs, Fakry, tous ceux-là sont des gens avec lesquels j’ai eu la chance de travailler », égrène-t-il entre autres.

L’autre facteur non moins important et qui lie davantage Xuman à la Guinée où il dit être dans son deuxième pays après le Sénégal, est que sa tendre épouse est d’origine guinéenne. « Le hasard n’existant pas, c’est la raison pour laquelle je me dis qu’il y a une raison à ce que je sois attaché à ce beau pays que je porte au cœur », témoigne ce panafricaniste sénégalais doublé de citoyen du monde qui épouse la Guinée.