voir Plus
    vendredi, 16 avril 2021
    27 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Dalaba : les échanges de tirs entre coupeurs et gendarmes font un mort

    Les faits se sont produits hier vendredi 26 février aux environs de 23 heures à Sébhory, une localité située à 5 kilomètres de la ville de Dalaba. Ce sont des agents de la gendarmerie de Mamou pendant une filature dans un véhicule banalisé qui ont été attaqués par des coupeurs de route. Lors des échanges de tirs, l’un des assaillants a été touchés et succombera plus tard de ses blessures, a-t-on appris de sources officielles.

    Elhadj Sidiki Camara, procureur au tribunal de première instance de Mamou revient sur les faits :  » au terme d’une réunion avec les forces de sécurité, il a été décidé qu’une mission composée d’agents soit déployée sur nos axes routiers, notamment celui de Dalaba pour une patrouille nocturne. La nuit tombée, nous avons mobilisé une jeep de l’escadron de gendarmerie Mobile Numéro 12 de Mamou et un véhicule banalisé dans lesquels se trouvaient des agents. A leur arrivée à Tinkan, localité située dans Dalaba, une RAV4 et deux motos sur lesquelles se trouvaient quatre assaillants ont surgi devant eux. Ayant confondu le véhicule banalisé à un véhicule de transport en commun, ils se sont tout de suite attaque à lui. C’est ainsi que s’instauraient entre eux et les agents des coups de feux nourris. Car, ils étaient détenteurs de fusils. L’un des malfrats succombait à ses blessures. Un autre a réussi à s’échapper avec une des motos. Deux étaient interpellés. Les agents se sont saisis d’une moto non-immatriculée de marque Nilon et la RAV4 immatriculée RC 8721 AS. Une arme PMAK avec ses munitions étaient aussi saisies sur ces présumés bandits.« 

    Voici les identités des présumés coupeurs de route interpellés 

    Elhadj Kandia Sow, né en 1992 à Kindia, il est marié sans enfant. Il est marchand, domicilier à Wondy.

    Alpha Oumar Barry, né en 1996 à Kindia. Il est cultivateur, domicilier à Gomba à Kolenté. Il est marié et père d’un enfant.

    Ils ont tous nié être impliqués dans ce braquage.

    Le présumé bandit ayant perdu la vie s’appelait Elhadj Amadou Diallo, alias préfet, est né en 1986 à Dalaba. Son corps a été déposé à la morgue de l’hôpital de Mamou.

     

    À LIRE AUSSI

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    PUBLIREPORTAGE