Dans l’attente d’un nouveau printemps pour les relations sino-françaises

mars 26, 2019 2:30

Zhai Jun

A Paris, au mois de mars, la brise de printemps se réchauffe et tout revient à la vie. C’est par ce temps merveilleux que le président Xi Jinping s’apprête à effectuer une deuxième visite d’Etat en France.

Il y a cinq ans au mois de mars déjà, le président Xi Jinping était également arrivé au printemps en France. Ensemble, les dirigeants des deux pays ont résumé les expériences utiles du développement des relations sino-françaises pendant un demi-siècle. L’esprit d’indépendance, la compréhension mutuelle, la clairvoyance et la coopération gagnant-gagnant que les deux parties ont conjointement cultivés ont une importance déterminante pour la création d’un meilleur avenir pour les relations sino-françaises.

Aujourd’hui, cinq ans plus tard, le monde dans lequel nous vivons connaît un changement majeur comme il n’en a jamais connu au cours des 100 dernières années. La mondialisation et l’informatisation se sont approfondies et les pays du monde entier sont devenus de plus en plus interdépendants, la tendance historique à la paix, au développement, à l’ouverture et à la coopération est irréversible, mais dans le même temps, le protectionnisme, l’unilatéralisme et le populisme se développent, la situation internationale est chaque jour plus instable et incertaine et le système de gouvernance multilatéraliste fait face à des défis sans précédent.

L’histoire donne toujours aux gens le pouvoir d’acquérir de la sagesse et de progresser à des moments particuliers. Cette année marque le 55e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la France. La visite du président Xi Jinping a lieu après le 19e congrès national du Parti communiste chinois et constitue la première visite du plus haut dirigeant chinois en France depuis l’arrivée au pouvoir du président Emmanuel Macron, ce qui est d’une grande importance pour la promotion du développement des relations entre la Chine et la France et entre la Chine et l’Union européenne dans la nouvelle ère. Les deux pays profiteront de cette occasion pour revenir sur l’esprit qui présida à l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays, et d’examiner et planifier conjointement l’avenir de leurs relations dans une perspective historique et stratégique afin de mieux servir les peuples chinois et français, mais aussi ceux du monde entier.

La Chine et la France devraient continuer à se respecter, à rechercher un terrain d’entente tout en préservant leurs différences et à établir un modèle de relations entre l’orient et l’occident. Il y a 55 ans, la Chine et la France ont su transcender leurs vastes différences en termes de géographie, de conditions nationales, d’idéologie et de systèmes politiques, et, se concentrant sur les intérêts communs et à long terme des deux parties, elles prirent indépendamment la grande décision d’établir des relations diplomatiques au niveau des ambassadeurs. Aujourd’hui, le désir d’indépendance et la poursuite de la multipolarisation dans le monde demeurent le fondement spirituel des relations sino-françaises et le moteur inépuisable pour que les deux parties se rapprochent et coopèrent de bonne foi.

La Chine et la France doivent continuer à développer et à innover, pour leur bénéfice mutuel et le gagnant-gagnant, et à approfondir leur coopération pragmatique et l’intégration de leurs intérêts. Les deux parties encourageront fermement la coopération dans les domaines traditionnels tels que l’énergie nucléaire et l’aérospatiale, maintiendront les caractéristiques exceptionnelles de leur coopération stratégique dans le cadre d’une coopération pragmatique, renforceront leur coopération dans les domaines émergents tels que l’intégration agricole, la numérisation, l’intelligence artificielle, la médecine et la santé et le développement vert afin de promouvoir le développement des deux nations. Elles doivent aussi procéder à une intégration profonde de leurs stratégies, explorer activement l’utilisation de plates-formes tierces de coopération sur le marché afin de promouvoir une coopération en matière de projets spécifiques dans le cadre de l’initiative « Une Ceinture, une Route » et donner une direction à la coopération « Une ceinture, une Route » entre la Chine et l’Europe.

La Chine et la France doivent adhérer à un esprit d’ouverture, de tolérance, d’échanges et d’apprentissage mutuel, et renforcer davantage les échanges et la coopération dans le domaine des relations entre les peuples. Les deux parties doivent être au sommet du dialogue des civilisations et promouvoir une communication et une coopération approfondies dans un large éventail de domaines tels que la langue, la culture, la science, l’éducation, la santé et le sport, en particulier pour renforcer les échanges et les interactions entre les jeunes des deux pays et leur permettre de nouer des relations plus étroites entre la Chine et la France. L’amitié a été transmise de génération en génération, promouvant la tolérance, la compréhension mutuelle, la beauté et le partage entre deux civilisations mondiales différentes.

La Chine et la France doivent aussi se montrer plus mondiales et travailler ensemble pour renforcer leur coordination et leur coopération stratégiques. La Chine et la France sont membres permanents du Conseil de sécurité des Nations Unies, et face à la tourmente que connaît le monde et à la résurgence de l’unilatéralisme, les deux parties ont la responsabilité de s’unir pour défendre les principes fondamentaux des relations internationales, favoriser la paix et la prospérité mondiales et promouvoir l’unité et la justice internationales. Les deux parties doivent maintenir une communication et une coordination étroites sur des questions telles que la lutte contre le changement climatique, la question nucléaire iranienne et la réforme de l’OMC, et établir davantage de consensus pour traduire les aspirations communes de maintien du multilatéralisme et d’amélioration de la gouvernance mondiale en actions concrètes répondant aux défis auxquels la communauté internationale est confrontée. Les défis et la construction d’une communauté de destin humain fournissent des solutions et des chemins réalistes.

Le printemps apporte confiance et force. J’attends avec impatience la prochaine visite historique du président Xi Jinping en France, qui offrira un nouveau printemps aux relations sino-françaises et au monde.

(Zhai Jun, ambassadeur de Chine en France)