Débats sur une nouvelle constitution en Guinée : un véritable casse-tête diplomatique pour l’Ambassadeur allemand

0
680

L’Ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne en Guinée après y avoir passé 4 années, annonce son départ pour le Togo, un autre pays membre de la CEDEAO, où il représentera dans les fonctions son pays. (photo d’archives)

Au terme donc de sa mission et avant de quitter Conakry, Son Excellence, Matthias Veltin a donné ce jeudi 4 juillet une conférence d’adieu à la presse guinéenne. Avec les hommes de médias, le diplomate allemand a échangé sur plusieurs questions. Notamment celles relatives à la coopération bilatérale entre la Guinée et l’Allemagne et inéluctablement la problématique liée d’une éventuelle nouvelle constitution.  Lisez plutôt l’extrait en lien avec ces deux thématiques :

« Pour moi, le plus important est que des discussions soient menées sur les questions politiques et il revient aux médias de reporter tous les aspects et éléments de cette discussion, de façon qu’il n’y ait pas de tabou, de secret etc.  Je comprends qu’il y a des questions politiques qui créent des émotions et j’ai eu le privilège en tant qu’Ambassadeur d’avoir une distance. Je sais aussi qu’en Allemagne, il y a des sujets politiques qui vous semblent très bizarres mais les allemands peuvent discuter de cela avec toutes les émotions. Cela doit
être clair qu’une discussion est possible et elle doit être ouverte et menée par tous les acteurs. La deuxième chose, de telle discussion doit être abordée avec des questions qui marquent l’histoire du pays et sur la base de l’expérience que les gens ont eue dans le passé. Mon encouragement aux Guinéens est de discuter encore plus sur l’histoire dans sa totalité. (…) Bon, c’est ma réponse, même si je suis conscient que quelques-uns s’attendaient à une réponse du genre, est-ce qu’il est pour ou contre. Mais, je suis diplomate et même en tant qu’individu, la question est beaucoup plus compliquée pour moi. »