Déclaration du Mouvement Alliance pour la Démocratie (MAD)

0
537

Que ce serait-il passé s’ils avaient accepté la proposition du M.A.D ?

Et que faire
maintenant ?

Très chers compatriotes,

Vous êtes nombreux à nous contacter pour savoir ce que le partiMouvement Alliance pour la Démocratie (M.A.D) propose par rapport à la situation socio politique actuelle.

Avant de vous partager un nouveau plan d’action, il estimportant de rappeler ce que notre parti a fait pour éviter la situation que nous sommes en train de vivre maintenant.

En effet, voyant clairement la crise venir, comme d’ailleurstous les observateurs et acteurs, le M.A.D a tout fait pour qu’advienne une alternance pacifique et démocratique à l’issuede l’élection présidentielle du 18 Octobre 2020.

Pour cela, nous avions proposé une stratégie d’alternance baséesur 5 points :

1. Ne pas aller aux élections est une erreur de calcul politique
2. Aller à rangs dispersés est un suicide politique
3. Il faut un collectif pour l’alternance
4. Le Collectif doit présenter une candidature unique pour une transition.
5. Créer les conditions pour la victoire.


Pour
atteindre l’objectif de l’union sacrée de toutes les forces de l’alternance, le MAD avait envoyé une lettre et dépêché des émissaires vers tous les partis politiques expliquant cetteproposition. Par la suite, nous avions fait des sorties dans toutesles radios communautaires, organisé une conférence de presse à la Maison de la Presse en Guinée à laquelle étaient conviés tousles médias nationaux et internationaux. Nos leaders ontrencontré et tenté de rencontrer tous les leaders des principauxpartis et mouvements actifs à l’intérieur et à l’extérieur de la Guinée, ainsi que les coordinations régionales.

Les leaders politiques et de la société civile en faveur du changement, étaient appelés au sacrifice de renoncementpour sceller cette union sacrée de toutes leurs forces.

Oui c’était une proposition à la fois osée, audacieuse et historique. Tous les partis avaient reconnu la pertinence de cetteproposition inédite pour sauver la Guinée du danger qui la guette dans cette élection présidentielle d’octobre 2020.

Dans la proposition du M.A.D, la personne qui serait désignéedevrait venir de la société civile (société civile, religieux, etc.) et devrait être acceptée de tous pour qu’une fois élue, déclenche une transition ‘’démocratiqued’une durée de 6 mois à 2 ans maximum. Cela aurait résolu entre autres la guerre d’ego pour laquelle personne ne veut laisser la place à l’autre au sein des leaders politiques.

Et pour le M.A.D la feuille de route de cette transition s’articulait autour des sept points suivants :

6. Former un gouvernement de Transition d’UNIONNATIONALE
7. Rassembler et Réconcilier les Guinéens à travers l’ouverture d’un dialogue démocratique national inclusif(Vérité – Justice – Réconciliation)
8. Rendre Justice et réparer les crimes.
9. Restaurer l’ordre constitutionnel avec une réelle séparationdes pouvoirs.
10. Créer les bases d’une nouvelle nation guinéenne avec égalité de chance et équité
11. Refaire un nouveau recensement inclusif de tous les guinéens de l’intérieur comme de l’extérieur à travers l’application de la technologie blockchain pour en finirdéfinitivement avec ces crises à répétition liées au fichierélectoral.
12. Organiser des élections couplées Présidentielles & législatives inclusives, transparentes et crédibles.


Par
ailleurs, il y avait une batterie de mesures à prendre enamont que nous allions mettre à la disposition de ce collectif du changement pour effectivement faire respecter la volonté du peuple (Cf. Point 5 de la Proposition du M.A.D).

Mais hélas, nous connaissons la suite !

Le fait d’aller en rangs dispersés a faussé le chemin dès le départ. Cette situation a cautionné la mascarade et fait qu’il estdifficile de réclamer comme un seul peuple la voix des urnes.

Notre pays est à la croisée des chemins.
Maintenant que faut-il faire ?

Il faut avoir le courage de dire, d’écouter, d’accepter et surtout de défendre la VÉRITÉ ; car seule la VÉRITÉ libère. (Cf. « Seule La Vérité Libère » du Président du M.A.D.)

Au M.A.D, nous sommes conscients que nous avons tous unepart de responsabilité dans le drame que vit notre nation. Nous sommes tous responsables certes à des degrés différents, de façon directe ou indirecte, de façon active ou passive à la destruction de notre nation. Par conséquent, chacun de nous doit avoir le courage de prendre sa responsabilité et jouer sapartition pour assurer un dénouement heureux à cette crise.

Rien n’est encore perdu car nous gardons l’espoirqu’effectivement les acteurs politiques sont conscients du fait que nous devons avoir le courage de mettre la PATRIE AU DESSUS DU PARTI. C’est pourquoi le Mouvement Alliance pour la Démocratie revient à la charge.

Une saine appréciation des réalités du moment exige de faire une proposition qui tient compte de TOUTES les forces guinéennes.

Dans un prochain article, nous présenterons un Plan de sortie de Crise.

La Patrie au-dessus du parti
Ensemble Nous Pouvons !

Mouvement Alliance pour la Démocratie