Défectuosité des ponts de Gbessia, Kassonyah et Kérouané : Ce que le ministère des TP est en train de faire

juillet 31, 2018 5:03
0

Le ministre des Travaux Publics (TP) était le lundi 30 juillet face à la presse pour parler de la situation du pont de Linsan en réhabilitation. En outre, cette  tribune a été une occasion pour le ministre Naïté de passer en revue d’autres sujets d’actualité notamment l’état de dégradation général des ponts et chaussées en cette période hivernale.

1-La passerelle de Gbessia 

«Les autres passerelles qui ont été réalisées sur l’autoroute Fidel Castro ont été faites à des hauteurs de 5, 30 m. Au niveau de Gbessia, la passerelle mesurait  5,10 m de hauteur. Ce qui faisait que chaque fois que les camions passaient par là, l’ouvrage prenait des coups. Et cette passerelle existait bien avant mon arrivée. Et quand on a envoyé l’inspection sur les lieux, on s’est rendu qu’il faut descendre ce pont avant qu’une catastrophe n’arrive. Alors, on est train de la remplacer par une passerelle métallique parce que cela va encore plus vite. Et les piles qui sont installées, vont être augmentées de 20cm. Après, on viendra poser la passerelle métallique qui est déjà en fabrication en ce moment. Je ne vais pas donner de délai mais ce qui est sûr, c’est que ce n’est pas une histoire de deux ou trois mois.»

2-Le pont de Kassonyah 

«Pour ce pont-ci, le tablier est fini. On a pris un cabinet pour une meilleure inspection. On est en train de voir comment renforcer les piles qui sont dans l’eau pour mettre une protection en fer pour renforcer les piles qui sont déjà installées dans l’eau avant de mettre le tablier en fer qui a été fabriqué. On attend seulement la finalisation du travail pour poser ces éléments et nous allons mettre des protèges gabarits pour ne pas que les camions puissent s’engouffrer dans le nouveau pont qui va être installé parce que ça ne se sera pas fait pour les camions mais plutôt pour les petites voitures ou camionnettes. Je pense que d’ici la fin du mois d’août, on va pouvoir installer le pont.»

3-Le pont de Kérouané

«… Il y a eu une pluie du jamais vu à Kérouané, selon les habitants de la localité. Une pluie qui a arraché les troncs d’arbre et ce sont ces troncs d’arbres qui sont venus se heurter aux piles qu’on avait au niveau de ce pont de 60m, dont 30 m ont été touchés. Aujourd’hui il faut nécessairement et complètement reprendre cet ouvrage de franchissement. Et cela ne peut pas se faire en deux ni en moins de trois mois. Donc, nous avons dépêché trois entreprises. L’entreprise CRBC qui a fait la déviation de Linsan,  qui est venue de Conakry et qui est passé par Kankan pour faire cette partie de la déviation d’environ 1km. Et au bout de la rive, ils ont fait les installations en amont de la rivière le Djassa. A partir de là, ça fait un km environ. Il y a une entreprise à N’Zérékoré qui était en train de réaliser un projet entre Lola et Danané, qu’on a dépêché aussi à Kérouané. Elle a déjà réparé un premier pont de dix mètres vers la sortie de la ville. Elle a effectué aussi sur ce pont Djassa une déviation d’environ 1km. La dernière entreprise viendra pour monter le dernier pont secours qui va être posé sur les deux rives afin que nous puissions rétablir la circulation d’ici la fin du mois d’août. Nous avons déjà engagé des études pour la réalisation du pont définitif qui sera d’environ 60 mètres de longueur.»