voir Plus
    dimanche, 11 avril 2021
    28 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Dégagement des encombrants physiques : après les routes, voilà le tour des rails

    Après le lancement des opérations de déguerpissement des emprises et de récupération des domaines de l’Etat à Coyah et à Dubréka la semaine dernière, le ministre de la Ville et de l’Aménagement du Territoire, Dr Ibrahima Kourouma y est revenu ce lundi 8 mars pour dégagez tous les encombrants se trouvant le long des rails.

    A Kagbélén, dans la commune de Dubréka, tout le long des rails a été dégagé par les bulldozers. « Le président de la République ne cesse de dire qu’il faut que l’Etat rentre en possession de ses droits. Donc, nous récupérons tout ce qui appartient à l’Etat pour que chaque Guinéen puisse bénéficier du patrimoine de l’Etat. Ce que nous faisons aujourd’hui, c’est la libération des emprises au niveau des routes ensuite au niveau des rails. Ici, c’est une gare, mais elle était illégalement occupée par certains citoyens qui ont fait des bars, des maquis, des motels (…). D’autres ont anarchiquement occupé les bâtiments coloniaux alors qu’ils ne méritent pas d’y être. Nous sommes en train de récupérer le patrimoine de l’Etat le long des rails.  A un mètre des rails, certains citoyens sont illégalement installés et d’autres ont même construit en bordure des rails. Parce qu’ils estiment que l’Etat ne viendra jamais. Je rappelle que l’objectif du président de la République est de faire en sorte que le gouvernement puisse récupérer tout ce qui appartient à l’Etat. Nous allons faire en sorte que le gouvernement travaille pour que les Guinéens puissent bénéficier les propriétés de l’Etat », a rappelé le ministre de la Villa.

    Que fait l’Etat des espaces récupérés ?

    Parlant des domaines de l’Etat déjà récupérés et des emprises libérées, le ministre Kourouma a rappelé que ces espaces seront requalifiés et ils seront utilisés de manière à ce que les Guinéens puissent trouver le bonheur. « A Kaloum, le président de la République est en train de poser les dallettes, tous les espaces récupérés par l’Etat seront réaménagés. Lorsque le chef de l’Etat parle de Gouverner autrement, il fait aussi allusion aux comportements civiques.  Qu’on libère une emprise aujourd’hui, si les gens reviennent s’installer demain, l’Etat sera obligé de sévir, cela est une évidence. Au-delà de la volonté du gouvernement et celle du président de la République pour récupérer les domaines de l’Etat, chaque Guinéen doit cultiver le respect des biens de l’Etat. Nous devons même nous battre pour protéger ce qui appartient à l’Etat. Il faut que chaque Guinéen, où qu’il se trouve, quel que soit son rang, intervienne pour aider l’Etat afin qu’il puisse préserver ses biens », a-t-il interpellé en substance.

    Lire vidéo:

    À LIRE AUSSI

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    PUBLIREPORTAGE