Dégradation rapide des routes : Moustapha tape du poing sur la table

0
343

Dès la tombée des grandes pluies, les routes, les carrefours notamment, ont montré leur vrai visage. Le niveau de dégradation est tellement avancé que de terribles embouteillages se forment à chaque carrefour. Pourtant, beaucoup de ces endroits ont été faits ou réhabilités il n’y a que quelques mois. Pour toucher du doigt cette réalité, le ministre des Travaux, Moustapha Naité, accompagné de quelques cadres de son département, a fait une visite de terrain ce lundi.

« Comme vous le savez, il y avait un certain temps, on a entamé les travaux de réfection de la voirie de Conakry. Et dans le cadre de ces travaux, il y avait le projet de l’entreprise OAS sur Lansanayah-Km36 et qui avait dans son contrat, il y a trois ans maintenant, le giratoire du Km36. Nous avons alors interpellé l’entreprise OAS d’effectuer les travaux de maintenance sur le carrefour. C’est ce qui a été fait il y a de cela six (6) mois. Nous sommes venus aujourd’hui pour constater avec les premières pluies qui sont tombées, comment la chaussée se porte au niveau de ce grand giratoire du Km36. Je dois avouer que nous ne somme pas du tout satisfaits de ce qui a été fait », a indiqué le ministre des Travaux publics, qui a fait savoir qu’il allait convoquer cette entreprise et la mission de contrôle ce mardi : « Nous allons convoquer l’entreprise dès ce mardi pour une réunion de travail pour voir exactement ce qui n’a pas marché et la situation de la mission de contrôle qui était sur le terrain. Parce que la garantie et la qualité du travail effectué est assurée par cette mission de contrôle. Nous allons donc les convoquer toutes pour entendre et savoir exactement ce qui n’a pas marché avec le giratoire du grand carrefour du Km36. »

Naité rassure que le travail va être repris et ce sera à la charge de l’entreprise : « Nous n’allons pas accepter que des milliards soient déboursés et que les routes qui sont réparées ne tiennent pas. Ça, ce n’est absolument pas acceptable. Donc, nous allons prendre des dispositions qui s’imposent pour le travail qui a été fait au Km36 et pour l’ensemble des travaux réalisés sur le réseau de Conakry. Partout où les travaux ont été faits et on constate des dégradations, nous allons tout de suite et l’entreprise et la mission de contrôle, les convoquer pour justement tirer au clair ce qui n’a pas marché, ce qui ne va pas et les sanctions qui doivent s’imposer. Lors de cette réunion, nous allons discuter des solutions à apporter. Mais je peux vous rassurer que très rapidement, des mesures vont être prises pour améliorer le confort. Et nous n’allons débourser aucun franc pour ça. »

Après les carrefours de KM36, de Kagbelen, T6, le ministre et son équipe se sont rendus sur certains axes où des citoyens ont transformé la chaussée en lieu de vente du sable, de lavage ou des garages. M. Naité a sommé ces individus de quitter les lieux dans les 24h qui suivent.