Délestages de courant à Boké : le personnel de l’EDG subit le courroux des populations

0
1066

A  moins de 24 heures des échéances électorales en Guinée, la  ville de Boké, qualifiée de zone économique spéciale connaît des délestages de courant électrique. Et le fait que plusieurs quartiers de cette cité minière soient plongés dans le noir, attisent la colère des populations, qui n’hésitent pas à s’en prendre à certains travailleurs de la société Electricité de Guinée (EDG), a-t-on constaté sur place.

 « Au quartier Dibiya, nos équipes ont été attaquées par des jeunes. Ces gens étaient alimentés avant-hier (jeudi, ndlr). Donc le lendemain, on devait donner le courant à d’autres. Nous avons essayé d’attirer l’attention des autorités sur ces attaques contre nos travailleurs», confie Evans Lamine Sagno, le premier responsable de la direction locale de Boké à Guineenews.

Dans la même lancée, le coordinateur d’Edg ajoute que les nouveaux groupes électrogènes destinés de la ville seraient en route. Cela pourrait  améliorer dans un bref délai la desserte du courant dans les foyers, selon lui.

Les populations justifient leur colère de façon générale par le fait que Boké soit décrétée comme « zone économique spéciale », sans que cela se ressente dans la fourniture des services sociaux de base, notamment  l’eau et  l’électricité, dans les ménages.