Délestages de courant à Conakry: EDG de Nongo paie cash les frais

février 20, 2019 6:36

Les délestages de l’électricité qu’enregistre la capitale Conakry depuis quelques semaines, commencent à faire des vagues. Dans la nuit du mardi à mercredi, les habitants du quartier Nongo ont manifesté leur colère en caillassant le bâtiment qui abrite le siège de l’Electricité de Guinée (EDG).

Selon des témoignages recueillis sur place, c’est aux environs de 19 h que les jeunes ont barricadé la route et brulé des pneus sur la chaussée. Comme si cela ne suffisait pas, les jeunes frondeurs se sont pris au siège de l’EDG.

Le lendemain, l’on constate sur place les stigmates des violences de la veille sur le bâtiment qui abrite EDG avec des bris de verre un peu partout. Les vigiles ainsi que les travailleurs trouvés sur place, ont confié leurs langues au chat. «Les responsables ne sont pas là », nous a lancés un vigile qui était de faction. Et à un des travailleurs d’ajouter à travers une porte entrebâillée, «on a rien à vous dire, faites le constat vous-même ».

Un habitué des locaux que Guinéenews a croisé dans la cour, nous a quand même confiés que deux climatiseurs ainsi que la caméra de surveillance ont été emportés par les assaillants.

Selon une habitante de Nongo, les délestages sont devenus courants dans le quartier. «Le courant est venu le lundi à 18h et est reparti à 18h 19.  Après il est revenu à 23 h et a été  coupé encore vers les 00h30. Depuis lors, on n’a pas eu le courant pendant qu’à Kaporo (quartier voisin de Nongo), ils ont tout le temps de l’électricité. C’est pourquoi les jeunes qui n’ont pas pu regarder hier la ligue des champions sont sortis pour manifester leur colère », raconte mademoiselle Bangoura.

Aux dernières nouvelles, on apprend que le courant est revenu à Nongo ce jeudi à 17 h, une première depuis deux semaines, affirme notre source.