Délivrance des cartes d’identité: la Police annonce une bonne nouvelle aux demandeurs

mars 19, 2019 2:20

La population guinéenne, depuis un certain temps, est confrontée par endroits à des dysfonctionnements dans la délivrance des cartes d’identité nationale, dus notamment au manque de timbre fiscal, mais aussi de planche. Une malheureuse situation dont sont conscientes les autorités du ministère de la Sécurité et de la Protection civile.

Dans une déclaration rendue publique ce mardi 19 mars 2019, le Contrôleur général Mamadou Camara, porte-parole de la Police et directeur central de la Sécurité publique, a indiqué qu’au terme des concertations et des démarches engagées par  le ministre de la Sécurité et de la Protection civile et le directeur général de la Police nationale, une importante quantité de planches a été obtenue et mise à la disposition des Commissariats centraux.

« S’agissant des timbres, les consultations et concertations avec la direction du Trésor ont permis d’identifier l’existence des timbres de 2 mille et de 3 mille francs guinéens. Donc au lieu de timbres de 5 mille francs guinéens, il a été décidé de faire une combinaison de timbres de 2000 et de 3000 pour 5000 GNF qui sont désormais apposés sur les cartes d’identité nationales sur l’ensemble du territoire national », a-t-il annoncé et de poursuivre : ‘’actuellement, les timbres et planches existent dans tous les Commissariats centraux pour la délivrance des cartes d’identité nationales aux citoyens à raison de 15.000 GNF ».

A en croire l’officier de police, la direction centrale de la Sécurité publique, la direction générale de la Police nationale et le ministère de la Sécurité et de la Protection civile ont envisagé toutes les dispositions pour que cette délivrance à 15 mille francs ne souffre d’aucune entorse. Et que désormais, les services d’identité judiciaire des Commissariats.

D’après le porte-parole, tous les chefs services d’identité judiciaires des commissariats centraux ont été déplacés et mis en rotation pour éviter la sédentarisation de ces cadres au niveau de ces différents Commissariats centraux. C’est ce qui fait qu’aujourd’hui, a-dit-il, nous avons pris toutes les dispositions pour que désormais la délivrance ne souffre d’aucune entorse et que cela se fasse dans les règles de l’art. Et de rassurer par la suite que déjà le cabinet du ministre de la Sécurité et de la Protection civile a envisagé des équipes anonymes qui vont passer dans les différents Commissariats centraux pour surveiller la délivrance de ces cartes d’identité nationale.