Dernière minute : l’inauguration du stade de Nongo annoncée pour ce dimanche 24 novembre

0
1071
Isto Keira, secrétaire général Ministère des Sports, crédit Photo: Mady Bangoura/Guineenews

Le plus grand stade de la Guinée, dont les travaux ont été lancés en septembre 2007, sous le magistère de l’ancien Premier ministre Lansana Kouyaté, sera opérationnel pour abriter les compétions sportives à partir de ce dimanche 24 novembre 2019, soit 12 ans après.

C’est du moins l’assurance donnée par le Secrétaire général du ministère des Sports, de la Culture et du Patrimoine historique. Fodéba Isto Keira, que nous avons rencontré avec des artistes au stade du 28 septembre, le dit dans une interview exclusive dont voici un extrait :

« Nous sommes ici à l’initiative du ministère des Sports, de la Culture et du Patrimoine historique pour mettre en place une fresque de 20 minutes à l’occasion de l’organisation de la prochaine coupe africaine de l’Union des fédérations ouest-africaines (Ufoa) zone A. Il vous souviendra que le président Antonio a été élu à la tête de cette organisation sous-régionale. Et la cérémonie d’ouverture, c’est pour le dimanche 24 novembre courant. Ce qui va coïncider aussi à l’ouverture du stade de 50.000 places de Nongo. Vous savez que ce stade a fait couler beaucoup d’encre et de salive. Enfin, le rêve devient réalité. Et pour marquer ce coup, le département des Sports, de la Culture et du Patrimoine historique a jugé utile de rassembler 810 artistes: les Ensembles nationaux, les Ballets africains, le Ballet national Djoliba, les Percussions de Guinée, le Théâtre national et près de 150 troupes artistiques privées du pays. Toutes les troupes d’art acrobatique que vous connaissez dans notre pays font également partie de cette fresque, et vont essayer de donner une pyramide des rythmes, un voyage, une odyssée, à travers les rythmes de notre pays. Parce qu’il s’agit de présenter la carte postale culturelle de la Guinée aux neuf pays hôtes que nous allons recevoir ici, et qui, j’espère, vont trouver du pays. Parce que la Guinée, sur le plan culturel, je l’ai toujours dit, est l’éléphant d’Afrique.

Aussi, les académies de football feront la figuration dans le corps du spectacle. Donc, j’invite le public à dimanche au stade de Nongo pour voir ce qu’ils n’ont jamais vu en République de Guinée. Parce quand toutes les troupes, les structures privées, les structures de sonorisation et de lumière s’associent à une activité comme l’inauguration du stade de Nongo, je ce que c’est quelque chose à voir absolument. Je crois que cela va faire l’objet de curiosité pour vous les journalistes, mais aussi le public. Parce que le stade, c’est quand-même 50.000 places. Il faut qu’on fasse le plein pour qu’on montre l’hospitalité de la Guinée, cette hospitalité légendaire ».

Le stade de 50.000 places, doté d’une piste d’athlétisme de 4.400 mètres, n’abritait jusqu’à une époque relativement récente que des spectacles, des cérémonies de réjouissance ou autres évènements culturels.

Il a fallu attendre la signature d’un contrat entre l’Etat guinéen et le groupe GBM (Guinea Business Marketing) d’Antonio Souaré  en 2017, pour que les travaux connaissent enfin leur fin