Des détenus de la prison centrale de Labé victimes de diarrhée persistante : le régisseur précise !

mai 23, 2019 5:29

Depuis quelques jours, des informations attestent que plusieurs prisonniers en détention à la prison centrale de Labé seraient frappés par une violente diarrhée. Elle aurait fait à ce jour au moins deux morts avec plusieurs malades alités. Pour mieux cerner cette situation qui inquiète beaucoup les parents des détenus, la rédaction locale de Guineenews© basée à Labé est allée à la source.

Commandant Zaoro Albert Balamou est le régisseur de la prison centrale de Labé. Il a accepté de nous accorder un entretien exclusif sur le sujet. Tout en brandissant les carnets de santé des prisonniers concernés, le régisseur de la prison centrale a été clair : « Moi je n’appelle pas ça une épidémie. C’est dans ces jours-là qu’un vieux de Lelouma nommé Mamadou Saidou Diallo est tombé malade ici. Avant même cette maladie et avant que je ne sois muté à Labé, ce vieux avait été évacué au Sénégal pour un traitement lié à sa tension. Alors, tout dernièrement, il a rechuté et quand nous avons constaté nous l’avons envoyé à l’hôpital. Arrivé à l’hôpital depuis le 05 mai, on l’a confié à ses parents. Sa femme était à côté, ses nièces, sa grande sœur, … ensuite on a mené des examens. Vous avez même ses documents. Il s’est révélé que lui, il souffrait de diabète et de tension artérielle. Ainsi, il a rendu l’âme le 16 mai 2019 et ce n’était pas lié à une diarrhée », précise le régisseur.

Et de poursuivre : «ces derniers temps, on a constaté que certains détenus souffraient de la diarrhée précisément trois personnes dont deux d’entre eux se sont rétablis à ce jour. Maintenant, le dernier était sérieusement malade parce que la diarrhée persistait toujours. Donc, on l’a envoyé à l’hôpital et vous avez aussi son dossier avec vous. Celui-ci s’appelle Thierno Madiou Diallo. Pour ce cas, l’hôpital a tout fait. Le DPS (directeur préfectoral de la santé) avait même payé ses produits. Ils ont tout fait mais il a rendu l’âme le 21 mai 2019 ».

Pour finir, le régisseur de la prison centrale de Labé rassure que les prisonniers sont hors danger : « à l’heure où je vous parle, il n’y a qu’une seule personne qui souffre maintenant là et j’ai même appelé ses parents de venir pour sa prise en charge totale à l’hôpital afin qu’il puisse veiller sur lui parce qu’on n’a pas beaucoup de personnel d’encadrement. Mais je préfère que les parents prennent l’engagement afin que sous l’autorité de monsieur le procureur qu’on le mette à leur disposition. A l’heure actuelle, les autres prisonniers ne sont pas atteints de la diarrhée ».

Une position confirmée par le Dr Mamadou Oudy Bah, le directeur régional de la santé (DRS) de Labé.