Des émeutes contre les délestages du courant signalées à Hèrèmakonon et Sankoumbaya

mai 9, 2019 8:30
Le courant électrique devient  une denrée rare dans la capitale Conakry, notamment dans l’essentiel des quartiers de sa banlieue où les populations broient du noir. Et comme par contagion, après la manifestation des jeunes de Matam hier mercredi 8 mai pour exiger le retour du courant dans leurs lampes électriques, c’est au tour des jeunes de Hèrèmakonon et de Sankoumbaya, dans la même commune de protester ce jeudi 9.
Selon les témoignages, ce mouvement de protestation est né du fait que ces quartiers soient régulièrement sevrés de l’eau et de l’électricité ces derniers temps. Une situation qui a fini par irriter les jeunes.
« Et c’est alors qu’ils sont sortis aux environs de 5H du matin pour ériger des barricades le long de l’autoroute Fidel Castro, avant que leur mouvement ne soit étouffé quelques temps après », nous confie-t-on.
Sur les lieux, la fumée émanant des pneus brûlés monte encore 7H 50. Aussi, les traces de pierres et autres ordures ménagères sont perceptibles sur la chaussée, avec un impressionnant déploiement des forces de l’ordre composées exclusivement de policiers.