Desserte pendant le Mondial Russie 2018: EDG rassure ses abonnés

juin 14, 2018 6:55
0

La population guinéenne pourrait-elle suivre la coupe du monde de football Russie 2018? En tout cas,  l’Electricité De Guinée (EDG) à travers le ministère de l’Energie et de l’Hydraulique a pris toutes les dispositions afin que les Guinéens puissent suivre les matches sans la moindre perturbation dans la desserte sur tout le territoire national.

C’est l’Administrateur Général d’EDG, Abdendi Attou qui a annoncé la nouvelle ce jeudi 14 juin  à travers un point de presse qu’il a conjointement animé avec les ministres de l’Energie et de l’Hydraulique Dr. Cheick Taliby Sylla, de la Communication et de l’Information Amara Somparé et de la Jeunesse Mouctar Diallo.

Selon Abdendi Attou, la coupe du monde de football est un évènement important pour la population guinéenne et la jeunesse en particulier. «Il s’agit d’un enjeu non négligeable et il convient de garantir une desserte en l’électricité en continu et sans perturbation pour éviter tout débordement ou soulèvement», a-t-il fait comprendre.

Il a cependant rappelé que son entreprise vit un moment d’étiage avant d’affirmer que la centrale guinéenne d’Energie est à l’arrêt.

«Compte tenu de la période d’étiage actuelle et l’arrêt de la Centrale Guinéenne d’Energie entre 36 et 40 MW, la puissance productible est insuffisance pour faire face à la demande qui avoisine les 350 MW. Cette différence entre la demande et l’offre productible atteint environ 80 MW et représente la puissance de délestage», a-t-il expliqué.

Pour assurer un service d’électricité de 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 sans la moindre perturbation sur l’ensemble du pays pour répondre aux attentes des consommateurs et leur permettre de suivre les matches dans les bonnes conditions, M. Attou a annoncé que le ministère de l’Energie et de l’Hydraulique et la direction de l’Electricité De Guinée (EDG) ont mis en place un dispositif ambitieux pour l’ensemble du pays.

D’après lui, le projet consiste à mettre en place  10 «Fan zones» dans la capitale ainsi que l’aménagement et équipement de 68 Maisons des jeunes dans tout le pays.