« Détournement» à l’OGP : la Cour d’appel rejette la récusation du juge par Paul Moussa  

février 7, 2019 12:36

Le premier président de la Cour d’appel a rejeté, en début de semaine, la demande de récusation introduite par Paul Moussa et ses avocats contre le juge Ibrahima Kabèlè Bangoura. L’ancien directeur général de l’OGP (Office Guinéen de Publicité) qui doute de la partialité du juge sera donc jugé par celui-ci. Mais, après plusieurs semaines de suspension, son procès n’a pas  repris ce mercredi 06 février en raison de l’absence de son avocat au pays.

En décembre dernier, Paul Moussa Diawara et ses avocats ont récusé le juge alors qu’on tendait vers les plaidoiries et réquisition. L’agent judiciaire de l’Etat avait estimé que ce n’était qu’une manœuvre « dilatoire ».

« Nous estimons que c’est purement dilatoire. Le moment venu, nous estimons que le droit sera dit sur cette nouvelle demande de récusation pour que ce dossier puisse à son tour connaître très rapidement une suite au tribunal correctionnel de Kaloum », nous a confié Me Mory Doumbouya, l’agent judiciaire de l’Etat, lors d’un entretien téléphonique.

Il faut rappeler que Sékou Camara, le directeur de l’Office Guinéen des Chargeurs (OGC) poursuivi pour malversation financière, a été condamné à cinq ans de prison avec sursis et au paiement d’une amende de 20 millions de francs guinéens.

En plus de la peine de prison et de l’amende, le tribunal a condamné les prévenus à la restitution de la somme détournée avec une mesure spéciale de confiscation de leurs biens. Pour  l’agent judiciaire de l’Etat, il y a eu « trop de clémence dans la décision » du juge. L’avocat de monsieur Camara, lui aussi insatisfait de la décision, a fait appel de la décision.