Détournement à l’OGP : un député décèle « l’incohérence » du gouvernement sur le cas Paul Moussa

août 25, 2018 8:29
0

En analysant le volet recette de la loi des finances rectificative 2018, le député néo-démocrate Holomo  Koni Kourouma estime que le gouvernement n’est pas cohérent sur le cas de l’ancien directeur de l’Office guinéenne de publicité (OGP) Paul Moussa Diawara. Le député ne comprend pas que le gouvernement puisse estimer à un milliard de francs guinéens la contribution de l’OGP au budget de l’Etat.

« Le gouvernement nous a dit qu’il y a un détournement de l’ordre de plus de 20 milliards de francs  guinéens à l’OGP. Au même moment, le gouvernement nous dit que la contribution de l’OGP au budget de l’Etat n’est que d’un milliard », a souligné le député, avant d’analyser : «  si en quatre ans Paul Moussa a pu détourner plus de 20 milliards de francs guinéens, sans compter ce qu’il apportait à la caisse de l’Etat, la contribution annuelle de l’OGP au budget national ne devrait pas être de l’ordre d’un milliard. Il suffit de sortir les calculettes.»

Pour le député, soit les 20 milliards existaient pour être volés, et qu’ils ne devraient plus être volés dans l’avenir, soit Paul Moussa Diawara a été accusé à tort.

« S’ils disent que la contribution de l’OGP est vraiment d’un milliard, il faut alors relaxer Paul Moussa Diawara. Si Paul Moussa a véritablement détourné les 20 milliards, il faut alors arrêter les nouveaux dirigeants de l’OGP, puisqu’ils seraient aussi de potentiels présumés voleurs comme Paul Moussa », estime le député.