Deux autres ponts tombent : Kérouané coupé des préfectures de Kankan, Kissidougou et Macenta

juillet 6, 2018 12:44
0

Le trafic routier est paralysé à Kérouané dans ces derniers temps suite aux grandes pluies qui se sont abattues sur la préfecture dans la nuit du jeudi 5 juillet  à vendredi 6. Ces fortes pluies ont causé d’énormes dégâts au trafic routier. Deux ponts ont cédé à quelques quarantaines de kilomètres  sur la nationale numéro 1 Kérouané-Kankan. Il s’agit du pont situé sur le fleuve Djassa à la rentrée du village de Frandou dans la localité de Komodou et le second a été submergé par l’eau.

Sur la nationale 2, la route reliant la préfecture de Kérouané en passant Banankoro à Kissidougou, le Bac sur le fleuve Milo qui sert de pont a été emporté par l’eau.

Sur la piste rurale Kérouané-Linko juste à la rentrée du district de Koundjan, un pont a également cédé. En plus de cette paralysie, les boeufs n’ont pas été épargnés par les dégâts. 6 ont été tués par cette forte pluie.

A retenir que sur le tronçon Kérouané-Kankan, aucune déviation ne serait possible. Le président des syndicats des transporteurs Mamady Traoré souhaite une « solution immédiate auprès des autorités pour que cette interruption n’engendre d’autres conséquences ».
Informé, le ministre des travaux publics Moustapha Naité a déjà dépêché les inspecteurs sur les lieux afin de voir les possibilités de réparation rapide au bénéfice des populations, apprend-on
Les routes qui relient la préfecture de Kérouané aux préfectures de Macenta et de Kissidougou restent un calvaire pour les usagers, le projet de construction du pont sur le fleuve Milo reste toujours une promesse présidentielle. Déjà, il y a quelques jours, les ponts de Linsan et de Kassonya ont cédé et sont en reconstruction.