Développement communautaire : la CBG mise sur les activités génératrices de revenus (AGR).

0
701

Kamsar – 19 février 2020, la Compagnie des Bauxites de Guinée (CBG), un des leaders mondiaux dans la production et l’exportation de la bauxite métallurgique a annoncé aujourd’hui le lancement de la campagne de récolte de manioc par le groupement « Horéah Bourety » à Télimélé.

Horéah Bourety est un Groupement d’intérêt économique (GIE) qui fait partie de la phase pilote du Projet d’appui aux activités génératrice de revenus financé par la CBG. Il est composé d’une trentaine de jeunes femmes et hommes de la localité, et les prévisions de la récolte indiquent déjà une augmentation de la productivité à plus de 100 % par rapport aux années antérieures. Pour la mise en œuvre du projet, la CBG a fait appel à l’expertise du Centre d’Etude et de Coopération Internationale (CECI – Guinée).

Le GIE Horéah Bourety est situé dans un village qui s’appelle Dantary Timbi, district de Madinadian, dans la commune de Daramagnaki, préfecture de Télimélé. Les GIEs sont un nouveau format d’intervention que la CBG a mis en place pour assister de façon participative, et durable l’autonomisation des communautés locales dans les préfectures de Boké, Gaoual et Télimélé.
Le Maire de la Commune Rurale de Daramagnaki s’en est réjoui de ce qu’il a appelé geste
stratégique de la CBG. « Aujourd’hui, grâce à ce geste stratégique de la CBG nos jeunes, hommes comme femmes, parviennent à s’auto-employer et à employer d’autres, et donc de réduire la pauvreté dans notre localité. Je dis merci à la CBG au nom de toutes les populations de ma commune. Que Dieu protège cette grande Compagnie. »

Mme Aïssatou Diallo, membre du groupement exprime sa satisfaction, et le soulagement que l’intervention de la CBG lui a apporté : « avant, je ne pouvais même pas acheter une miche de pain sans l’aide de mon mari. Grâce à la CBG, aujourd’hui, je parviens à satisfaire aux besoins de ma famille. Je dois dire que cet appui m’a rendue beaucoup plus autonome, et je dis merci infiniment à la CBG ».
Le Directeur Général de la CBG, M. Souleymane Traoré a indiqué que : « Nous sommes très
contents de la réussite de ce projet pilote, et surtout de l’amélioration plus qu’encourageante de la productivité des cultures. Ce sur quoi il faut surtout mettre l’accent c’est le côté soutenabilité de l’action, à travers le volet formation en techniques culturales améliorées et les outils de base en gestion. Parce que l’objectif recherché est l’autonomisation entière des communautés locales, et je pense que c’est ce qui se matérialise ici. Merci aux habitants de Daramagnaki pour leur participation active, et merci à notre équipe des Relations Communautaires et au partenaire CECI-Guinée. »

La CBG accompagne actuellement un total de 48 GIE, composés de 1200 membres dont la majorité est constituée de femmes. Depuis quelques années les investissements de la CBG ont atteint 2,5 millions de dollars américains en faveur des communautés locales dans la région de Boké et dans la préfecture de Télimélé.