Développement humain durable : la problématique en débats à Conakry

décembre 13, 2018 9:27

La Guinée s’est engagée dans les années ‘’90’’, à l’instar de plusieurs autres pays du monde, dans une dynamique de publication annuelle d’un Rapport National sur le Développement Humain Durable  (RNDH).  C’est dans cette optique que le ministère du Plan et du Développement Economique, en partenariat avec le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), a organisé ce mercredi 12 décembre un colloque sur le rapport national du développement humain.

«Développement humain durable et réduction de la fragilité», tel est le thème dudit colloque  qui a regroupé, entre autres, plusieurs hauts cadres de l’administration publique, des acteurs de la société civile, du secteur privé et  des représentants des partenaires techniques et financiers.

Le choix de ce thème n’est pas fortuit, selon la ministre du Plan Mama Kanny Diallo. Il fait suite, a-t-elle précisé, à l’évaluation de  la fragilité en Guinée, réalisée en 2016 par son département.

En effet, dira-t-elle,  la Guinée est un pays dont l’évolution politique et sociale a révélé plusieurs situations de fragilité qui constituent des menaces permanentes à son développement et à l’amélioration des conditions de vie des populations. D’où l’importance capitale que revêt le présent colloque pour l’atténuation  des risques de conflits et de violences, a-t-elle déclaré.

Parlant du Rapport National du Développement Humain Durable en Guinée, le directeur pays du PNUD, Lionel Laurens dira, de son côté, que le RNDH vise à contribuer et à stimuler les  débats publics sur les politiques nationales de développement notamment dans le contexte de l’opérationnalisation de la Vision d’une Guinée émergente à l’horizon 2040 et de la mise en œuvre du PNDES.

«Ce colloque s’inscrit dans cette démarche de présenter le rapport dans son contexte au stade semi final et d’en discuter la substance et la recommandation afin de pouvoir l’enrichir et le finaliser avant sa publication », a souligné le Directeur Pays du PNUD.

Selon les organisateurs,  le rapport met l’accent  sur la promotion d’une économie responsable, la préservation de l’environnement, la cohésion sociale dans une société inclusive pour des acquis profitables aux générations actuelles et futurs.