Développement local : Le PNACC  dévoile ses objectifs

février 16, 2019 9:30

Au terme des états généraux de la décentralisation et du développement local, le coordinateur du Programme national d’appui aux communes de convergence (PNACC), Mohamed Sikhé Camara, a organisé une conférence de presse à Kaloum. Objectif, parler des objectifs du PNACC, et son importance pour les collectivités locales.

A l’entame de son intervention, Mohamed Sikhé Camara a fait savoir que le PNACC est un programme initié par le gouvernement guinéen et soutenu techniquement et financièrement par l’UNICEF. Sa mission, dit-il, est d’accompagner la mise en œuvre de la Lettre de politique nationale, de décentralisation et de développement local (LPNDDL) et de plans annuels d’investissements qui prennent en compte les compétences que l’Etat a transférées aux collectivités, mais aussi aux Objectifs de développement durable (ODD).

Selon M. Camara, le PNACC se fixe comme objectifs, entre autres, l’identification des besoins d’investissements publics locaux ainsi que les contraintes qui entravent l’effectivité de la maitrise de l’ouvrage locale ; développer une collaboration entre les collectivités locales et les services techniques déconcentrés ; renforcer les capacités des élus locaux.

Ce programme concerne pour l’instant 40 communes pilotes se trouvant dans les sept régions administratives. Mais l’ambition, selon le coordinateur du PNACC, c’est de couvrir les 342 collectivités locales : « […] Il s’agit de mettre autour de ces communes un ensemble d’outils qui leur permettent d’améliorer les conditions de vie des populations qui les entourent, de faciliter un accès aux services socioéconomiques de base et surtout d’en faire des modèles de gouvernance et de gestion transparente des ressources de ces communautés-là. L’idée est de faire de ces communes des exemples pour que nous puissions, d’ici quelques années, passer à l’échelle et de toucher pour un premier départ, 60, 80 et enfin les 342 collectivités locales de la République de Guinée. C’est cela notre objectif. Amener le conseil de ces communes à favoriser dans leurs décisions de prendre en compte les questions d’indice de développement humain. »

Le PNACC a identifié trois priorités, notamment assurer le financement durable des communes de convergence ; consolider la gouvernance locale et assurer l’effectivité de l’exercice des 14 compétences que l’Etat a transférées aux collectivités locales.

« Nous essayons d’amener  ce programme vers l’échelle pour en faire un outil pour le gouvernement en matière de décentralisation et de développement local », a conclu Mohamed Sikhé Camara.