Développement urbain : Sanita Villes Propres initie une formation en vue de l’opération du SIG avec la DATU

0
336

Dans le cadre de l’appui que le programme Sanita apporte à la Direction nationale de l’Aménagement du Territoire et de l’Urbanisme en vue de la mise en place d’une cellule d’information géographique, un atelier de formation s’est ouvert ce mercredi 18 novembre 2020 à Coyah.

Il est organisé à l’intention des cadres issus essentiellement des services centraux et déconcentrés du ministère de la Ville et de l’Aménagement du territoire venus de la région de Conakry, à travers les cinq communes, ainsi que des préfectures de Forécariah, Dubréka et Coyah.

Ledit atelier s’inscrit dans le cadre du renforcement des capacités opérationnelles et de la mise en place du Système d’information géographique (Sig) au sein de la Direction nationale d’Aménagement du Territoire et de l’Urbanisme.

Nombreuses thématiques sont inscrites au programme durant les deux jours. Notamment les points de repères sur l’intérêt, la place et le positionnement d’une cellule de Système d’information géographique (Sig) au sein de la DATU, mais aussi les enjeux et la problématique du territoire et de l’urbanisme en Afrique subsaharienne et en Guinée.

Dans son discours d’ouverture officielle, M. Sory Nassa Keita, cadre du Bureau d’études et de développement du ministère de la Ville et de l’Aménagement du territoire, après avoir témoigné de la gratitude du gouvernement à l’endroit du partenaire Sanita Villes Propres pour son appui constant au ministère de la Ville, a invité les participants à plus de concentration.

« Je voudrais donc inviter mesdames et messieurs des différents services centraux et déconcentrés à une concentration soutenue pour que ces deux jours soient marqués par des discussions fructueuses afin d’aboutir à une conclusion vraiment fructueuse », a-t-il lancé.

Selon M. Layba Mansaré, Responsable Planification, Suivi et Evaluation du programme Sanita, avant la formation lancée ce mercredi, sa structure avait déjà mis à la disposition de la DATU un certain nombre de matériels et équipements pour cette cellule.

Aussi, il a dit que Sanita a organisé des formations à l’intention des futurs agents de cette cellule. Et que l’activité d’aujourd’hui marque le lancement officiel d’une série de formations qui s’étendra sur les prochains mois et années.

« Nous voulons qu’une équipe solide soit là, dotée d’un système d’information géographique afin que cette cellule puisse être en mesure de répondre aux besoins de la DATU et de l’ensemble des départements sectoriels dans le cadre de la production cartographique », a motivé M. Mansaré.

Ils doivent être outillés pour répondre aux questions de production cartographique de la DATU et de tous les départements sectoriels usant des systèmes d’information géographique pour des questions d’aide à la prise des décisions. Ce processus a débuté depuis un certain temps par l’entremise du projet Sanita Villes Propres, exécuté par Enabel, avec le financement de l’Union européenne à travers le 11ème FED.

Dégageant ses attentes des participants, M. Moïse Moussa Akobi, Intervention Manager Infrastructures au niveau du programme Sanita a indiqué que celles-ci se situent à deux dimensions qu’il a développées en ces termes :

« La première attente est que l’équipe qui va être mise en place comprenne ce qui est attendu d’elle en termes d’activités à réaliser, de motivations et de services publics. La seconde dimension, c’est que les utilisateurs comprennent tout ce qu’ils ont comme intérêt à travers cette cellule, afin que chacun accompagne l’activité et que nous ayons de belles cartes qui accompagnent le développement urbain », a-t-il expliqué.

« Autrement dit, l’on doit avoir une cellule solide, dotée d’un système d’information géographique, afin que cette cellule puisse être en mesure de répondre aux besoins de la DATU et de l’ensemble des départements sectoriels dans le cadre de la production cartographique », affiche-t-on.