Dialogue politique : la crise postélectorale vers son épilogue, déclare l’UFR de Sidya Touré

avril 30, 2018 7:15
0

Au sortir de la réunion du comité de suivi du dialogue politique ce lundi 30 avril, le président du groupe parlementaire l’UFR (Union des Forces République), de l’ancien Premier ministre Sidya Touré, Dr Ibrahima Deen Touré, a déclaré que la crise postélectorale tend vers son épilogue, a-t-on constaté au ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation.

Devant un groupe de multimédias, Dr Deen Touré a annoncé qu’il y a une bonne évolution concernant les différends électoraux. Quant au fichier électoral, il a précisé qu’il sera débattu non seulement dans nos différents états-majors des partis politiques mais aussi, à l’Assemblée nationale avec la participation de la CENI (Commission Electorale Nationale Indépendante) pour donner une idée finale ? «C’est-à-dire est ce qu’il faut faire un audit du fichier ou est ce qu’il faut faire une économie pour aller sur les choses sérieuses. De toutes les façons, nous ne cherchons pas une solution contre une autre, nous cherchons plutôt à régler les différends électoraux».

Parlant de l’installation des élus dans les communes qui ne font pas l’objet de contestation, Dr Deen Touré estime qu’il faut le faire au même moment car, a-t-il expliqué, les communes qui font l’objet de contestation, font le tiers voire plus de la population guinéenne.

«L’installation des élus locaux dans les communes où il n’y a pas de problème est une question qui a été débattue. L’UFR estime que les communes qui font de l’objet de constestion font le tiers ou plus de la population guinéenne. Nous pensons que la question générale va être régler et que toutes les circonscriptions vont avoir leurs exécutifs au même moment», a-t-il conclu.