Diffamation contre l’archevêque de Conakry : le prêtre Augustin Traoré a-t-il fui la décision de justice ?

janvier 15, 2019 3:07

Condamné à un an de prison ferme par le Tribunal de première instance de Mafanco pour « diffamation » contre l’archevêque de Conakry et une famille Kamano, l’abbé Augustin Traoré, prêtre et économe diocésain au diocèse de Kankan, serait actuellement au Ghana pour une formation.

C’est du moins ce qu’indique un courriel du représentant de la famille de feu Fara François Kamano dans un courriel adressé à des évêques guinéens dont le cardinal Robert Sarah. « Comme nul n’est au-dessus de la loi, fut-il prêtre ou évêque, nous avons saisi le tribunal qui a condamné les deux prêtres (l’abbé Augustin Traoré et l’abbé Apollinaire Sarah)  à un an de prison et a décerné mandat d’arrêt contre eux à l’audience. A ce jour, pour soustraire le père Augustin Traoré de la justice, son diocèse l’a envoyé aux études au Ghana », peut-on lire dans ledit courriel. Lire aussi https://www.guineenews.org/tpi-de-mafanco-un-an-de-prison-ferme-pour-deux-pretres-poursuivis-pour-diffamation/

Guineenews a tenté de joindre l’abbé Augustin Traoré au téléphone, mais nous avons toujours été renvoyés vers la boîte vocale. Nos tentatives pour joindre l’archevêque de Kankan, première autorité du diocèse de Kankan, sont également restées vaines.

Là, nos appels n’ont jamais été décrochés. « Nous rappelons aux Évêques de Kankan (que) cette fuite du père Augustin Traoré n’est pas la solution à ce problème car même s’il fait un siècle à l’étranger, nous sommes déterminés à poursuivre notre combat contre lui afin d’honorer  notre famille et la mémoire de notre défunt père », a clairement signifié Me Faya Gabriel Kamano, représentant de la famille Kamano, dans un courrier adressé aux évêques. « A partir du Ghana, nous pouvons exécuter ce mandat d’arrêt contre lui. Mais nous n’entendons pas l’humilier en terre étrangère. Nous préférons laver le linge sale en famille, donc en Guinée », a-t-il écrit.

Avec cette sortie du représentant de la famille, L’abbé Augustin Traoré est donc prévenu : il est attendu de pied ferme à Conakry. Reviendra-t-il ?

Il faut rappeler que l’abbé Apollinaire Sarah et l’abbé Augustin Traoré avaient été condamnés en décembre 2018 pour avoir dit, entre autres, qu’« Hélène Koumba Kamano de la famille Kamano est mariée à Monseigneur Vincent Coulibaly et qu’elle avait le pouvoir de faire muter tout prêtre qui ne lui obéissait pas ».