voir Plus
    lundi, 19 avril 2021
    27 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Dionfo/Labé : le district de Besseya ravagé par un incendie!

    À l’image de plusieurs autres localités de la Moyenne Guinée, le district de Besseya relevant de la sous-préfecture de Dionfo, à l’est de la commune urbaine de Labé, est ravagé depuis 48 heures par un feu. À ce jour, sept cases et tous leurs contenus ont été réduits en cendre. Les sinistrés dorment à la belle étoile, selon le sous-préfet de Dionfo.

    «Il y a eu un incendie qui a brulé six cases avant-hier. La septième case a pris feu hier. Toutes les cases et leurs contenus y ont consumés. Seulement, il n’y a pas eu de perte en vie humaine. Mais, c’est malheureux et c’est pitoyable. Parce que ça coïncide à une période très dure. Les récentes récoltes des paysans ont aussi été ravagées par le feu. Les sinistrés dorment à la belle étoile », déclare Tamba Oularé, la première autorité sous-préfectorale de Dionfo.

    Le deuxième imam de la mosquée de Besseya, Mody Alpha Amadou, un témoin de l’incendie, dépeint la situation: «il y a une maison qui a pris feu à 13 heures 30 minutes. On est resté à côté pour tenter d’éteindre les flammes. À 17 heures, une autre a pris feu de l’autre côté. Le jeudi 6 septembre, une première case a pris feu à 7 heures du matin, puis une autre vers 10 heures. Ensuite, de 13 heures 30 minutes à 19 heures, quatre autres cases ont pris feu. Donc en tout, il y a sept habitations qui sont parties en fumées

    Cette série d’incendies a créé une psychose au niveau des populations qui trainent les pieds pour se rendre à la Mosquée. «Toutes les cases et leurs contenus ont pris feu. Très souvent, le feu se déclare au niveau des portes. Donc par précaution et pour éviter le pire, on s’est résigné à notre sort. Jusque-là on a vraiment rien compris et on est aujourd’hui tous là, la peur au ventre. Moi, je suis imam mais par crainte, je ne pourrai pas aller à la mosquée, on a peur», a-t- fait savoir.

    Après Dalaba, puis Kiri Dimou, dans Pita le mois dernier, cette fois-ci, ce sont les habitants de Besseya dans la préfecture de Labé qui luttent contre le feu.

    À LIRE AUSSI

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    PUBLIREPORTAGE