Diplomatie guinéenne : Alpha Condé met à nu la face cachée de l’iceberg

0
558

Officiant le lancement des travaux d’une conférence diplomatique ouverte ce lundi 29 avril 2019 à Conakry, le président de la République a porté un regard critique sur la diplomatie guinéenne.

D’entrée, le chef de l’Etat a reconnu le déficit des moyens alloués aux représentations guinéennes à travers le monde. Une situation qui s’explique par le fait que certains ambassadeurs peuvent rouler dans des véhicules pendant plus de dix ans. Ce qui n’honore point le président Alpha Condé lors de ses déplacements dans ces pays.

Poursuivant, le locataire de Sèkhoutouréya a révélé des cas de détournement du patrimoine, notamment à travers la vente des biens immobiliers de la Guinée à l’étranger par des cadres véreux tapis dans l’administration publique.

« (…). Le président Sékou Touré, Dieu ait son âme, avait eu une vision claire. Il a acheté des ambassades partout. On n’était pas des locataires, on avait nos propres bâtiments. Mais beaucoup d’ambassadeurs se sont mis à vendre ses bâtiments en complicité avec le ministère des Affaires étrangères. Moi, je veux qu’on se parle franchement. Beaucoup de ministres trichent, ils envoient l’argent aux ambassades et les ambassades renvoient une partie (…) », accuse le Chef de l’Etat.

« Mais il faut se dire la vérité: on dit chez nous que si le cadavre se cache de celui qui le lave, il ira sale au Paradis. Donc, il faut se dire la vérité, il faut que désormais que les ambassadeurs cessent de faire cela. Il ne faut pas chercher qu’à faire plaisir au ministre, il vous envoie l’argent et vous renvoyez une partie et l’argent de l’Etat ne sert pas à renforcer la diplomatie. Donc, aucun ambassadeur désormais ne doit accepter de faire cette compromission », a intimé Alpha Condé aux diplomates réunis pour la circonstance.