Diplomatie : la Chine chez ses nouveaux amis d’Afrique

juillet 22, 2018 3:16
0

La diplomatie, c’est comme l’homme polygame avec ses femmes : la première est toujours reléguée par la seconde, qui sera aussi reléguée par la troisième ; tout nouveau tout beau. Les nouveaux enjeux géostratégiques de la Chine ont jeté leur dévolu favori sur le Sénégal, mais il va falloir se serrer à cause de la présence française, même si cette présence française va en s’effritant. (crédit-photo: BeninTV)

On a entendu des jeunes Sénégalais demander de débaptiser le pont Faidherbe longtemps considéré comme un bijou, joujou  et fierté.  Ensuite, ils ont demandé   de déboulonner sa statue, qui représenteraient et qui rappelleraient trop de souvenirs de la colonisation.

Senghor, où es-tu ?

En 1971, pendant que la Chine se débattait pour obtenir des soutiens pour son adhésion (ou son retour) à l’ONU, le président sénégalais, Léopold Sedar Senghor, avait eu un entretien à l’aéroport de Dakar avec Oumar Baldé, Secrétaire général de l’organisation des Etats riverains du fleuve Sénégal, rappelé par Conakry pour consultation.

La Guinée était alors en pleine purge suite à l’agression portugaise du 22 novembre 1970. Senghor le mit en garde de rentrer en Guinée pour être dans le grappin de Sékou Touré.

Oumar Baldé rétorqua qu’il répondait ainsi à la convocation de son supérieur hiérarchique Ismaël Touré. N’ayant pas pu convaincre Oumar Baldé, Senghor lui demanda : « Et vos Chinois ? » Oumar lui répondit « Chacun de nous à ses Chinois, Monsieur le Présidant  ». Cet extrait cité de mémoire se trouve dans la déposition de OumarBaldé…

Les temps ont changé. On est tombé, la dernière fois, à pic sur le JT de la RTS sur Africable : Un seul élément : La Chine. C’est un peu de l’insolite. Il n’y a pas longtemps, c’était Taiwan qui  y était le favori. La diplomatie est changeante. Qui a dit que les Etats n’ont pas d’amis, ils n’ont que des intérêts?

Une base militaire chinoise en jeu ne serait  pas exclue, prochainement, et cela n’étonnera personne. La France seule n’est plus à mesure de couvrir et de sécuriser toutes ses anciennes colonies. Emmanuel Macron vient de demander la mutualisation des forces des grandes puissances pour le Sahel. La Chine répond à cette invite, qui se confond à une invitation.

La France va-t-elle céder sa place à la Chine sur le terrain  militaire, ou va-t-elle demander une cohabitation ?  Xi Jin Ping est-il venu pour avoir la confirmation qu’elle a quartier libre au Sénégal de vive voix et sur le terrain?

Cette question se pose sinon la Chine n’a pas plus d’intérêts au Sénégal qu’en Guinée, les amitiés sont de loin plus anciennes ici que là-bas. Les Guinéens sont habitués à des frustrations de ce genre. En 2005, Mandela, ce tirailleur, a préféré rendre visite au Sénégal qu’a la Guinée. Et pourtant c’est en Guinée qu’il a fait ses premières armes, où il a eu son premier passeport diplomatique.

Apres le Sénégal, Xi Jin Ping ira au Rwanda en Afrique du sud  puis à l’Île-Maurice presque tous des nouveaux amis la Guinée ne sera pas la seule snobée le Congo Brazzaville, la Zambie, la Tanzanie, le Djibouti, le Kenya, l’Ethiopie peuvent autant en dire que la Guinée.