Diplomatie : l’ambassadeur chinois Bian Jinqiang fait ses adieux à la Guinée

septembre 15, 2018 6:20
0

L’Ambassadeur de la République populaire de Chine, Bian Jinqiang, a dit au revoir à la Guinée, lors d’une réception offerte à l’occasion du 69ème anniversaire de son pays célébré le vendredi 14 septembre, dans un réceptif hôtelier de Conakry.

La cérémonie a connu la présence du président de l’Assemblée nationale, des membres du gouvernement et des responsables politiques, notamment Sidya Touré et Cellou Dalein Diallo.

A l’occasion, le diplomate chinois a rappelé qu’au cours des 69 dernières années, le peuple chinois, faisant preuve d’une grande persévérance, et surmontant de multiples difficultés, a réalisé des accomplissements remarquables.

L’année 2018 marque le 40ème anniversaire du lancement de la politique de la réforme et de l’ouverture de la Chine. Aujourd’hui, a indiqué l’ambassadeur, la Chine est la deuxième économie mondiale, le plus grand producteur industriel du monde, le plus grand pays en termes d’échanges commerciaux de biens et le premier détenteur de devises au monde. Elle se place aux premiers rangs mondiaux en termes de puissance économique.

La croissance chinoise, qui a atteint 6,8% au premier semestre de 2018, a maintenu une vitesse moyennement élevée depuis 12 trimestres consécutifs. Le volume de l’import-export de la Chine a augmenté de 16% pour atteindre le nouveau record de 2 210 milliards de dollars US, tandis que l’excédent commercial a diminué de 21,3%, soit une diminution enregistrée depuis huit trimestres consécutifs, rendant l’import-export de la Chine plus équilibrée, a jouté Bian Jianqiang.

« La Chine demeure déterminée à s’ouvrir d’avantage sur l’extérieur et à défendre le libre-échange, le multipartisme et l’ordre économique et commercial mondial, pour continuer de bien jouer son rôle de stabilisateur et de propulseur de l’économie mondiale, afin de faire évoluer la mondialisation économique dans un sens plus ouvert, inclusif, équilibré et bénéfique pour tous », a souligné l’Ambassadeur.

L’excellence de la coopération sino-guinéenne se traduit par les nombreux projets réalisés par la Chine en Guinée, entre autres : le barrage de Kaléta, le barrage Souapiti en construction, le Plazza diamand et l’hôtel Kaloum, les projets comme le réseau dorsal national et le barrage de Souapiti. Aussi, 333 villages guinéens ont bénéficié du projet « Accès à la TV satellite pour 10 000 villages africains » ; des progrès encourageants ont été enregistrés dans la réalisation des projets tels que la deuxième phase de l’hôpital de l’amitié sino-guinéenne et le nouveau siège de l’assemblée nationale. Les échanges culturels et humains s’accroissent de jour en jour. L’institut Confisius de l’Université de Conakry tant attendu sera bientôt inauguré. A cela s’ajoute l’aide apportée à la Guinée par le gouvernement durant l’épidémie d’Ebola de 2014-2015.

En rentrant définitivement en Chine après près de cinq ans passés en Guinée, l’Ambassadeur Bian Jianqiang promet de continuer à suivre avec intérêt le développement de la Guinée et se dit prêt à contribuer à la consolidation de l’amitié sino-guinéenne.

En réponse, au nom du gouvernement, Cheick Sako, ministre de la Justice et Garde des Sceaux, a affirmé que la coopération sino-guinéenne est au beau fixe. Il a confirmant à son tour les nombreux projets réalisés par la Chine en Guinée. Cheick Sako a aussi loué les efforts consentis par le gouvernement chinois pour le stage de formation offerts aux cadres civils, militaires et étudiants guinéens. Il a réitère l’engagement du gouvernement guinéen à ne ménager aucun effort pour le maintien et la consolidation des traditionnels liens d’amitié  et de coopération entre la Guinée et la Chine.

Cheick Sako a salué l’important rôle que joue la Chine sur l’échiquier international pour la sauvegarde de la paix et la sécurité internationale, la lutte pour un monde juste et égalitaire, la promotion des relations économiques fondées sur le respect réciproque et de bénéfice mutuel. « Vous quittez la Guinée, mais la Guinée ne vous quitte pas », a conclu le ministre.