Diplomatie : le ministre Touré campe l’objet de la mission conjointe Cedeao-UA-Onu en Guinée

0
503

Le ministre des Affaires Etrangères Mamadi Touré s’est prononcé ce vendredi 2 octobre sur sa rencontre avec la mission conjointe composée de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), de l’Union Africaine (UA) et de l’Organisation des Nations-Unies (ONU). C’était en marge de la célébration de la fête commémorative de l’indépendance de la Guinée à la place des martyrs à Kaloum.

D’après le ministre Mamadi Touré, il s’agit d’une mission de diplomatie préventive en prélude à l’élection présidentielle du 18 octobre 2020. « C’est également une mission de solidarité pour accompagner la Guinée. Elle a rencontré tous les acteurs politiques et essayer de créer les meilleures conditions possibles pour une élection libre, transparente, apaisée et sans violence », a-t-il déclaré.

Poursuivant, le Chef de la diplomatie guinéenne a indiqué que la CEDEAO est venue évaluer le processus électoral. « Elle a envoyé des experts qui ont travaillé avec la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) sur le fichier électoral. Ils ont déclaré le fichier électoral est acceptable. La CEDEAO est une organisation crédible qui a de bons experts qui sont venus travailler avec la CENI. Elle a constaté qu’il s’agit d’une élection inclusive avec 12 candidats, y compris le principal parti de l’opposition », a-t-il précisé.

S’exprimant, par ailleurs, sur la fête anniversaire de l’indépendance, il a affirmé que le 2 octobre est une date historique pour le peuple de Guinée. « C’est la date à laquelle est née la première République. Nous sommes très fiers de notre passé. Nous sommes très fiers de la décision que le peuple Guinée avait prise en 1958. C’est-à-dire, le 28 septembre d’abord avant le 2 octobre 1958.  Aujourd’hui et plus que jamais, la Guinée a besoin de l’unité nationale qui a caractérisé cette prise de décision », a commenté le ministre des Affaires Etrangères.

 Lire vidéo: