Diplomatie : Les ennuis judiciaires de l’ambassadeur Gaoussou Touré

juin 6, 2018 2:32
0

L’ambassadeur Gaoussou Touré rejoindra-t-il son nouveau poste à Addis-Abeba, en toute quiétude ? Ça n’a pas tout l’air. Car, il est accusé par l’ex consul de la Guinée à Lagos d’abus d’autorité et détournement. Invité par nos confrères d’Espace FM, Mamadouba Sylla, le plaignant, se dit prêt à le traduire devant la justice. Mais comment en sont-ils arrivés là ?

Selon l’ex consul, tout est parti  d’une « dénonciation », où on l’aurait accusé de trafic de faux passeports diplomatiques. Depuis cette accusation, le courant ne passait plus entre lui et l’ambassadeur Gaoussou Touré qui a profité d’une visite du chef de l’Etat à Lagos pour exposer le problème. Ce jour-là, l’ambassadeur qui était avec le président Alpha Condé, aurait appelé le consul Mamadouba John Sylla sur un faux numéro. Ce dernier qui ne serait pas au courant de la présence Alpha Condé dans la capitale économique du Nigéria, décroche son téléphone. On lui dit de garder l’écoute. Quelques instants après, le président prend le téléphone et l’ordonne de rentrer à Conakry les heures qui suivent. Le pauvre ! Il rentre évidemment au pays et le lendemain de son arrivée, il fut entendu et incarcéré à la Maison Centrale de Coronthie avant d’être libéré le 7 avril dernier.

A sa sortie de la prison, l’ex consul Mamadouba John Sylla, se rend au ministère des Affaires Etrangères pour se renseigner sur l’état de son salaire. Quelle ne fut sa surprise d’apprendre que durant quinze mois, son salaire était versé sur le compte de l’ambassade de la Guinée au Nigéria ! Il vérifie du côté du ministère des Finances. Confirmation. Il se tourne vers l’ambassadeur Gaoussou Touré. Celui-ci lui dit dans un premier temps d’aller voir aux Affaires Etrangères ou aux Finances avant de commencer à le rouler dans la farine.

N’ayant obtenu gain de cause, il entreprend les démarches administratives avant de saisir certaines institutions du pays. Du ministère des Affaires Etrangères jusqu’à chez le Médiateur de la République en passant par le CNTG (confédération nationale des travailleurs de Guinée), rien n’y fit. Avec l’implication du Secrétaire général du ministère des Affaires Etrangères, l’ambassadeur Gaoussou Touré continue à narguer l’ex consul de la Guinée à Lagos qui se voit désormais obligé de saisir la justice pour entrer en possession des arriérés de quinze mois de salaire que lui doit l’ambassadeur Gaoussou Touré.

Notons que M. Touré vient d’être nommé ambassadeur de la Guinée en Ethiopie, c’est-à-dire représentant permanent de notre pays à l’Union Africaine.