Diplomatie : l’indépendance de l’Italie célébrée à Conakry

0
466

2 juin 1946-2 juin 2019, la République d’Italie a exactement 73 ans d’indépendance. Cette commémoration festive a été célébrée, pour la première fois à Conakry, ce vendredi 7 juin, un an après l’ouverture de la représentation diplomatique en Guinée.

En effet, la cérémonie a regroupé les différents ambassadeurs accrédités, à Conakry. La délégation gouvernementale était conduite par le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile Alpha Ibrahima Keira. On notait la présence du chef de file de l’opposition Cellou Dalein Diallo.

Dans son allocution, l’ambassadeur de la République d’Italie auprès du gouvernement guinéen, Spadavecchia Olivio a rappelé qu’au cours de ces dernières décennies, la mondialisation a accru l’interdépendance de certains pays et de différents continents. « Mais souvent, a-t-il expliqué, cela a favorisé de modernes formes d’esclavage (…). »

D’après lui, le dialogue entre les nations se déroule actuellement sur des questions pratiques. « Mais cela ne signifie pas pour autant qu’elles doivent être considérées comme invasives ou qu’elles ne puissent à en aucune manière remettre en question la souveraineté de chacune. Plutôt, on espère que le dialogue puisse dérouler d’une manière plus large et plus particulier », a déclaré le diplomate italien.

Dans la même logique, il a affirmé que le processus d’intégration ne se produit pas seulement entre les pays d’Afrique ou dans le contexte de l’Union Africaine. « L’intégration est également intercontinentale et cela est observable entre les deux rives de la Méditerranée », a-t-il précisé.

Plus loin, M. Olivio a laissé entendre qu’au cours de ces dernières années, l’Italie a beaucoup aidé les citoyens et les gouvernements des pays africains y compris la République de Guinée. « Nous avons sauvé une centaine de milliers de vies humaines sur notre territoire en aidant les migrants illégaux qui avaient besoin de protection. Aujourd’hui, nous sommes encore prêts à offrir de nouvelles opportunités  à travers les investissements, le travail et la formation professionnelle avec bien sûr nos entreprises opérant dans les services publics », a-t-il fait comprendre.

Prenant la parole, Alpha Ibrahima Keira, ministre de la Sécurité et de la Protection Civile a déclaré que la Guinée suit avec beaucoup d’intérêts les multiples réformes engagées par le gouvernement italien. « Ces efforts ont permis la République italienne  de réaliser des performances économiques et d’être parmi les grandes puissances en ayant sa place dans l’Union Européenne », a-t-il fait savoir.

D’après Keira, la Guinée se réjouit de l’ouverture de la mission diplomatique  italienne dans le pays ce qui explique, a-t-il dit, l’expression de l’engagement et la volonté des autorités italiennes et guinéennes à maintenir et renforcer mais aussi, à intensifier davantage leurs liens d’amitié et de coopération existants.

« Le monde a apprécié positivement le courage politique et humanitaire de l’Italie face à l’un des fléaux migratoires le plus important de ce siècle en Europe provoqué par l’instabilité d’un certain pays de proche Orient et à cause des guerres idéologiques déclenchées ces dernières années (…) », a-t-il laissé entendre.

La remise des diplômes aux jeunes étudiants de la langue italienne en Guinée a mis fin à la cérémonie.

L’ambassade d’Italie a été ouverte en Guinée  il y a un an. Depuis l’augmentation du flux migratoire en Italie, les relations entre les deux pays se sont raffermies dans le cadre de la coopération bi et multilatérale.