Diplomatie parlementaire : l’Algérie emboîte le pas à l’Égypte 

0
689

L’Algérie aussi reconnaît le parlement guinéen élu le 22 mars 2020. Après l’Ambassadeur de l’Égypte en Guinée, c’est le tour au diplomate algérien à Conakry, d’être reçu par le Bureau de l’Assemblée nationale ce jeudi 18 juin 2020.

Au sortir d’une audience qui a duré environ une demi-heure, Abdelfetah Daghmoum a déclaré être porteur d’un message du président du parlement de son pays : « j’ai été reçu par le président de l’Assemblée nationale auquel j’ai remis une lettre de son homologue algérien dans laquelle il lui présente ses sincères félicitations à l’occasion de son élection en qualité de président de l’Assemblée nationale de Guinée. Il lui a renouvelé, à cette occasion, sa disponibilité à œuvrer de concert avec lui au raffermissement des relations parlementaires qui existent entre l’Algérie et la Guinée. Nous avons aussi eu à évoquer l’état des relations parlementaires entre l’Algérie et la Guinée et les perspectives de leur consolidation. »

Du côté guinéen, l’accent a été mis sur les relations entre les deux pays. La vice-présidente de l’Assemblée nationale, le Dr Zalikatou Diallo, rappelle que la Guinée est amie à l’Algérie avant l’indépendance :  » le président de l’Assemblée nationale a rappelé les liens de coopération, les liens d’amitié séculaires qui existent entre la République de Guinée et la République d’Algérie qui sont antérieures à l’indépendance de l’Algérie. Il n’a pas manqué de rappeler surtout sur le plan sécuritaire et éducationnel entre la République de Guinée et celle d’Algérie qui date de longtemps dans la mesure où la plupart de nos médecins et policiers ont été formés en Algérie. »