Diplomatie :  quand Macron snobe Alpha Condé pour féliciter la réélection de Ouattara

0
494

Le président français, Emmanuel Macron, a adressé le week-end dernier un message de félicitation au président Alassane Dramane Ouattara de la Côte d’Ivoire pour sa réélection à l’élection présidentielle du 31 octobre. “À la suite de la confirmation par le Conseil constitutionnel de votre réélection, je tenais à vous féliciter et vous transmettre ainsi qu’au peuple ivoirien tous mes vœux de succès”.

Dans son message, M. Macron a indiqué que “le dialogue que vous avez initié le 11 avec le président Henri Konan Bédié est porteur d’espoir.  Je souhaite que ce premier pas vers le rassemblement et l’ouverture puisse jeter les bases concrètes d’une réconciliation plus large, plus durable entre tous les Ivoiriens et toutes les sensibilités politiques dans le respect de l’État de droit afin de tourner la page de la violence et de la division.”

Si Emmanuel Macron, président de l’ancienne puissance coloniale, a félicité M Ouattara, ce n’est pas le cas pour le président Alpha Condé pourtant réélu dans les mêmes conditions puisqu’ils briguent tous un troisième mandat.

Ainsi, près de dix jours après la confirmation de la victoire du président Alpha Condé, candidat à sa succession, par la Cour constitutionnelle, la France ne lui a toujours pas pour le moment adressé le moindre message de félicitation. Or, la Guinée a organisé sa présidentielle deux semaines avant la Côte d’Ivoire.

Du côté du ministère des Affaires Etrangères, Mamadi Touré a confirmé cette information. A ma connaissance, dit-il, la France n’a pas encore adressé un message de félicitation au président Alpha Condé.

En revanche, toutes nos tentatives pour joindre l’Ambassade de France en Guinée pour comprendre les raisons de cette situation, sont restées vaines jusqu’au moment où nous mettons en ligne cette dépêche.

Ce retard est-il un simple oubli ou un dysfonctionnement protocolaire au niveau de l’Elysée ou du Quai d’Orsay ou bien c’est le signe d’une nouvelle crispation entre Conakry et Paris ?  En tout cas, les heures, jours ou semaines à venir nous édifieront sur cette situation qui jette déjà à tout va de forts soupçons sur les relations bilatérales très fluctuantes entre la Guinée et la France depuis 1958.