Directives présidentielles anti Covid-19 en Guinée : les jeunes footballeurs amateurs n’en ont cure à Conakry

0
669

Alors que les activités sportives sont au ralenti suite au décret du chef de l’état interdisant celles-ci, à l’informel, cette mesure semble être ignorée par certains jeunes à Conakry.  Malgré la vitesse de contagion de cette pandémie du covid-19 avec à la clé une centaine de cas testés positifs en Guinée, les consignes de regroupement ne sont pas biens suivies dans biens des quartiers.

En témoignent les après-midis dans les rues de Kaloum où l’on assiste à des matches de football devenus une attraction pour de nombreux jeunes. Ce, en dépit des risques que cela pourrait présenter pour ces jeunes et d’autres citoyens. Cette mauvaise conduite devrait interpeller les parents et les chefs de quartiers.

Face à cet incivisme en cette période de crise sanitaire, Thierno Saidou Diakité, consultant sportif propose la sensibilisation dans les différentes langues nationales.

 A cet égard, je me suis dit qu’il faut suggérer aux médias d’accentuer la sensibilisation dans les différentes langues Nationales. Il faut qu’on sensibilise davantage la population parce qu’on semble négliger ou ignorer les effets de cette pandémie qui est très fulgurante’’.

Pour freiner la chaîne de contamination face au cas testé positif du covid-19, Thierno Saidou Diakité mise sur la prudence. ‘’Il va falloir faire très attention lorsqu’un citoyen serait par mégarde atteint ou contrôlé positif donc il va falloir donner des conseils. Prévenir, prévenir pour que les regroupements puissent être évités, afin de minimiser les risques de contamination, a-t-il conclu.