Disparition de Mamadou Tanja: Le Niger pleure un président patriote

0
518

L’ancien président du Niger, Mamadou Tanja s’est éteint mardi 24 novembre 2020 à Niamey à l’âge de 82 ans. Sa mort a été annoncée par la télévision publique nigérienne.  “Le président de la République et le gouvernement ont le regret de vous annoncer le décès de son Excellence Tandja Mamadou, ancien président de la République du Niger”, a indiqué le communiqué de la présidence.  A cet effet, le gouvernement a  annoncé un deuil de trois jours en la mémoire du défunt président chassé au pouvoir en 2010 par un putsch alors qu’il voulait se présenter pour un troisième mandat.

Ancien compagnon du général Seyni Kountché avec lequel il renverse la première République en 1974, Mamadou Tandja est un militaire de carrière, un homme charismatique au regard sévère mais très adulé par la population rurale auprès de laquelle il est resté très populaire.

L’ancien président est aussi décrit par ses proches comme un “technocrate” doté d’un franc parler. Chez nos confrères de RFI, un proche de l’ancien président le décrit comme « un homme pragmatique et un homme de bon sens.  C’était aussi un homme intègre qui n’a jamais pris un seul franc CFA des caisses de l’État ».

Au Niger, on retient aussi de Mamadou Tanja comme le président qui a permis à son pays de voir ses premiers barils de pétrole sortir de son sous-sol.

Mamadou Tandja, président du Niger de 1999 à 2010, est né en 1938 à Maïné-Soroa, dans la région de Diffa, au Sud du pays.

En l’Espace de trois mois, l’Afrique de l’Ouest a perdu désormais quatre de ses anciens présidents. Il s’agit des Maliens Moussa Traoré et Amadou Toumany Touré (ATT), du Ghanaéen, Jerry Rawlings et du Nigérien Mamadou Tanja.