Dissidence au syndicat des motos-taxis à Siguiri: les autorités ont choisi leur camp !

avril 18, 2018 7:30
0

Les autorités locales de Siguiri ne souhaitent plus revivre les violences qui ont éclaté le 16 avril dernier entre deux bureaux rivaux du syndicat des conducteurs de mototaxi. En tout cas, c’est la volonté qui découle de la réunion de crise qu’elles ont tenue à la suite de ces affrontements, tard dans la soirée du lundi.

Au sortir de cette réunion, le Secrétaire général chargé des collectivités décentralisées, Sinè Magassouba n’est pas parti par mille chemins.

« Nous sommes très déçus de ces violences qui ont opposé les conducteurs de motos-taxis. Le bureau qui était là du nom de TMS,  est celui qui doit exister jusqu’à preuve du contraire. Que les taxis-motos reprennent le travail avec l’ancienne tenue et l’ancien bureau. Nous ne voulons pas de fronde pour le moment », a martelé Sinè Magassouba

Il faut par ailleurs souligner que ces affrontements ont fait 9 blessés dont 4 cas graves comme l’indiquent les sources médicales et causé d’importants dégâts matériels au bureau du TMS qui a été littéralement vandalisé.