Dixinn : Aboubacar Soumah menace de quitter son groupe parlementaire dès ce lundi

0
1098
Photo d'archive

La défaite du candidat du rpg-arc-en-ciel, le député uninominal de Dixinn, Aboubacar Soumah, pour briguer la mairie de Dixinn a été une surprise pour ses partisans. Depuis cette désillusion, il s’en prend à l’Union des forces républicaines de Sidya Touré via des publications vidéo et des écrits. Il se montre de plus en plus prêt à aller au clash avec le parti dirigé par le Haut-représentant du Chef de l’Etat, Alpha Condé.

Dans une vidéo publiée samedi 17 novembre 2018, sur sa page Facebook, Aboubacar Soumah crie à la trahison et menace de quitter le groupe parlementaire de l’alliance républicaine de Sidya Touré dès ce lundi.

Pourtant, le jour de l’élection du candidat de l’opposition, Mamadou samba Diallo, M. Soumah avait dit que c’est la victoire de la démocratie et qu’il se mettait aux services de l’élu.

Malheureusement, aujourd’hui, on constate que cette déclaration pourrait être dite sous le feu de l’émotion. Tant le député uninominal de Dixinn ne décolère pas et ne consomme pas son échec « lamentable ».

Du côté de l’UFR, selon le chargé de communication du parti joint au téléphone ce dimanche, le départ annoncé de Soumah du groupe parlementaire est « un  non-événement dans la mesure où notre groupe parlementaire  est constitué de trois partis politiques : l’UFR, l’UPG de l’ancien Premier ministre, Jean-Marie Doré et le PGRP du député Silla Bah. Notre groupe parlementaire reste solide ».

Pour Ahmed Tidiane Sylla, « ce n’est pas la première fois que quelqu’un se désiste parce qu’il ne se comprend pas avec notre groupe parlementaire. Mais, tantôt, il est parti, tantôt, il y a d’autres qui sont venus en courant. Le cas de Jean-Marc Telliano, vous connaissez ça. La manière dont Soumah est  en train de se comporter aujourd’hui, je me demande qui va l’accepter dans son groupe parlementaire »

Pour l’instant, affirme-t-il, « nous avons appris [sa volonté de quitter notre groupe] que sur les réseaux sociaux. Nous n’avons été saisis sur la question ».

Amadou Kendessa Diallo