Dixinn/Education: l’école maternelle Horizon Ecole School ouvre ses portes avec un personnel compétent

0
693

L’ouverture d’Horizon langage school, une école maternelle avec un programme anglais pour les tout-petits, dont l’âge varie de 3 à 6 ans, le lundi 6 janvier 2020 au quartier Dixinn centre 1, sera un ouf de soulagement pour les parents d’élèves désireux de voir leurs enfants, exceller dans l’usage de la langue de Shakespeare.

«C’est une initiative première en Guinée avec une approche de la langue anglaise pour une catégorie d’âge de trois à six ans», a estimé la fondatrice Amina Kader, fonctionnaire internationale de la Guinée aux Nations-Unies.

Après avoir passé plusieurs années à l’extérieur, Amina Kader a pensé que c’est une nécessité pour elle d’apporter sa contribution au développement de son pays.

«Il se trouve que plusieurs pays ont essayé ce programme, et beaucoup ne sont pas parvenus. C’est une bonne initiative d’avoir une approche linguistique de la langue anglaise et d’autres langues étrangères. Je pense que les tout-petits apprendront très facilement la langue dans l’amusement, qu’à un âge élevé. C’est une immersion à bas âge dans la langue anglaise et une phase de transition dans le primaire», a-t-elle expliqué.

Poursuivant, Mme Amina Kader a affirmé que cette initiative doit être poursuivie par d’autres institutions.

 «Initialement, c’est la langue anglaise mais, nous comptons étendre aux autres langues étrangères dans les années qui suivent.  Nous comptons étendre également le programme au primaire complet. Le programme de la langue française ne sera pas éliminé», a-t-elle rappelé.

Comment se fera l’apprentissage, Mme Amina Kader dira ceci : «nous avons un programme quotidien d’apprentissage qui se caractérise par l’approche académique de base ressourcée par l’alphabet. Il s’agit de la représentation des couleurs, des formes et aussi l’initiation par rapport aux sons, la représentation phonique et l’image. Mais ce qui est très intéressant dans l’immersion de l’enfant, c’est communiquer oralement par entendement. Une fois que l’enfant capte le message oralement, il est reproduit à travers l’audio et la vidéo. Cela permet à l’enfant de graver l’information pas comme une source obligatoire d’apprentissage, mais de façon ludique à comprendre à travers le jeu».

Aux parents d’élèves qui trainent les pas, Amina Kader a déclaré que les places sont limitées  et rassure : «nous avons au maximum 14 enfants par salle de classe.  C’est pour permettre l’interaction avec les enseignants, afin que le personnel puisse avoir l’attention de tous les enfants. Nous les mettons dans les salles de classe de sorte que nous composons deux catégories d’âge. Une catégorie qui a une initiation à la langue anglaise et une deuxième catégorie qui n’est pas initiée à la langue anglaise. Mais l’approche reste la même».

Pourquoi choisir le mois de janvier ? Mme Amina Kader répond : «exceptionnellement, notre école ouvre ses portes en janvier à cause des démarches administratives. Mais l’année prochaine, l’ouverture se fera en septembre-octobre. D’ailleurs, Horizon Ecole School sera dans d’autres communes et d’autres préfectures de la Guinée.  Pour les familles à faible revenu, 5% des classes sont offertes gratuitement».

Ils étaient nombreux les parents d’élèves à prendre part à cette cérémonie inaugurale. Très impressionné par les locaux et l’hygiène,  Oumar Diallo n’a pas manqué l’occasion d’inviter la fondatrice Amina Kader d’élargir son programme au primaire, au collège et au lycée.

«Je suis venu pour voir le programme de l’école et visiter les locaux, tout en  prenant aussi des informations. Il faut reconnaitre que le plus grand cadeau qu’on puisse donner à son enfant, c’est l’éducation. C’est pourquoi, cette école maternelle qui donne une éducation de base très solide en anglais tout comme dans d’autres langues étrangères, vient à point nommé. J’ai échangé avec la fondation, j’ai suggéré qu’elle élargisse  l’école au primaire. Elle m’a promis qu’elle ira loin. Je suis déjà impressionné par les locaux notamment les salles de classe ainsi que l’hygiène», a-t-il laissé entendre.