Double scrutin en Guinée : les citoyens étaient fortement mobilisés ce 22 mars à Faranah

0
660

Les Guinéens se sont rendus aux urnes pour élire ce 22 mars leurs députés et changer leur constitution. À Faranah, ce double scrutin législatif et référendaire s’est déroulé globalement dans le calme sous la vigilance sécuritaire de l’USSEL, a-t-on constaté sur place.

Très tôt le matin, munis de leurs cartes d’électeur, les citoyens ont rallié les différents bureaux de vote pour s’acquitter de leur droit civique. Pour en savoir, le correspondant local de Guineenews a sillonné les 12 quartiers et 12 districts de la commune urbaine ainsi que quelques sous-préfectures de la préfecture.

Dans l’ensemble, les populations se sont fortement massivement déplacés pour s’acquitter de leur obligation civique.

Pendant le déroulement du vote, les rues étaient dessertes. Par endroits, il a fallu l’appui des agents de l’USSEL pour discipliner les votants et éviter l’envahissement des bureaux de vote.

Au sortir de son bureau de vote, dans le quartier Mosquée, Cécile Guilavogui précise : « je remercie le Seigneur car, j’ai bien voté. Là où j’ai voté, il n’y a pas eu de problème. Il y a du calme et du sérieux dans le travail. »

Pour sa part, Mory Laye Oularé, mécanicien au quartier Tonkolonko 2 parle du déroulement du vote : « j’ai voté au camp où je me suis mis en rang durant 3 heures et quelques minutes. De la manière dont j’ai vu le vote d’aujourd’hui, c’est du jamais vu depuis 1993. J’ai voté sans aucun incident. Je n’ai rencontré aucune difficulté. Les vieilles personnes sont privilégiées dans le processus. »

À noter que la mairie a également facilité le transport des citoyens qui sont dans les campagnes vers les bureaux de vote et qui sont éloignés de la commune urbaine d’où ils relèvent.