DPJ : après les auditions, la si longue et pénible attente pour Gaoual, Soropogui et leurs avocats

0
699

Après plusieurs heures d’interrogatoires ce jeudi 12 novembre, les opposants Ousmane Gaoual, Cherif Bah, Étienne Soropogui et Abdoulaye Bah restent désormais suspendus à la décision des responsables de la police judiciaire. Ces opposants interpellés regagneront-ils leurs domiciles respectifs ou seront-ils placés en garde-à-vue comme ce fut le cas hier pour le Vice-président de l’UFDG, Chérif Bah ?

En tout cas, c’est la grosse interrogation qui taraude le collectif d’avocats mené par Me. Salifou Béavogui, actuellement à la DPJ pour soutenir ces opposants au régime de Condé.

Au sortir de cette longue audition, c’est Me. Béa qui s’est exprimé à la presse au nom du comité des avocats de la défense.

« Nous venons de sortir de leurs interrogations et nous sommes dans l’attente de la décision qui va intervenir… Notre souhait aurait été de retourner avec nos clients à domicile. Ce sont des personnalités qui ont des garanties… des attaches connues, des domicile connus », a-t-il déclaré.

A propos des faits reprochés aux mis en cause, il soutient ceci : « nos clients sont persécutés pour leur opinion publique. »

Et de poursuivre :  « en réalité, ce sont des montages. Nous pensons qu’ils sont inquiétés tout simplement pour leur opinion politique. Le dossier il est vide… »

Par ailleurs, ces opposants sont poursuivis, rappelle Me Béa, pour des faits qualifiés de ‘’détention et fabrication d’armes légères, d’associations de malfaiteurs, de détention d’armes de guerre, de trouble à l’ordre public, de pillages, de destructions et participation à un attroupement, de propos incitant à la violence, de menaces de nature à troubler l’ordre public et la sécurité. »

Lesquels faits qui sont catégoriquement rejetés par les avocats qui les qualifient de « fausses accusations. »

Faut-il préciser que l’ancien député de Labé Cellou Baldé et le responsable de la stratégie du front national pour la défense de la constitution (FNDC), Sékou Koundouno restent toujours attendus à la DPJ. Toutefois, l’avocat Me. Béa rassure que tous les deux sont dans des dispositions de répondre à la convocation de la DPJ…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.