DPJ : Vers un long week-end pour les opposants en détention

0
353
En détention provisoire depuis jeudi 12 novembre, Ousmane Gaoual Diallo, Etienne Soropogui et Abdoulaye Bah,  vont passer leur deuxième nuit à la direction centrale de la police judiciaire (DPJ) où  ils ont été rejoints ce vendredi par Cellou Baldé. Du moins, sauf changement de dernière minute. Un séjour qui risque d’être encore plus long, à cause du weekend qui s’annonce.

C’est ce que nous retenons d’une conférence téléphonique que nous avons eu ce soir avec Me Salifou Béavogui, membre du collectif d’avocats des opposants.

Selon l’avocat qui dénonçait « une détention provisoire en violation du code de procédure pénale » aux dépens de ses clients plus tôt dans la journée, « ils (les clients) sont toujours détenus là-bas, à la DPJ. »

Et au téléphone de Guineenews, Me Béa n’exclut pas que ses clients séjournent encore plus longtemps dans les locaux de la police judiciaire.

Surtout que du côté de la défense face à cette nouvelle donne « nous (les avocats) ne pouvons rien. » Sauf « …attendre que le dossier soit déféré… Ce qui peut se faire lundi », concède Me Béa.

Une opinion qui ne concerne pas Chérif Bah, membre du directoire de l’UFDG, interpellé à son domicile depuis le  mercredi 11 novembre, dans le cadre dune commission rogatoire qui n’était absolument pas nécessaire.

Ce vice-président de l’Ufdg a été transféré cet après-midi à la maison centrale de Conakry, sous mandat de dépôt, tel que décidé par le doyen des juges d’instruction du tribunal de première instance de Dixinn.