Dr Awada réplique au FNDC : «… c’est nous qui allons les poursuivre pour mensonges… »

0
693

C’est un Dr Mohamed Awada, remonté contre les responsables du FNDC qui est intervenu ce jeudi matin sur les antennes de la Radio Espace FM. Le Directeur du CHU d’Ignace Deen n’est pas content à cause des accusations portées contre lui et sa collègue du CHU de Donka pour avoir, selon le FNDC, refusé les victimes issues des manifestations publiques. Dr Awada a juré, la main sur le cœur qu’aucun blessé, ni un corps transporté d’urgence dans son établissement n’a été refusé.

Ainsi, interrogé sur cette accusation des membres du FNDC, le DG d’Ignace Deen pense qu’on veut le diffamer et salir son service : « je suis un médecin, j’ai prêté serment… Je suis un musulman, un homme appelé à mourir. Jamais un blessé, ni un corps amené d’urgence ici à Ignace Deen n’a été rejeté. Tous les corps que nous avons reçus ont été pris en charge. Tous ceux qui racontent le contraire disent les contre-vérités. C’est archi faux ! Ce sont des mensonges… Les exemples sont là. Les onze corps que nous avions reçus. Tous ces corps ont été traités par nos services avant de les amener à l’hôpital Sino-guinéen… »

A la question de savoir ce que le directeur de l’hôpital d’Ignace Deen pense de la colère des responsables du FNDC qui manifestent de porter plainte contre lui pour le rejet des corps et autres blessés issus des manifestations, Dr Awada s’est enflammé pour annoncer à nos confrères d’Espace FM que c’est lui, au contraire, qui traduira les dirigeants du FNDC devant les juridictions pour ‘’mensonges grossiers et diffamation’’.  « C’est nous qui allons traduire les gens du FNDC devant les juridictions pour mensonges et diffamation… Ce n’est pas sérieux ! Ce sont eux qui traitent les corps ? Ce sont eux qui payent les linceuls ? Ont-ils une fois payé un demi-litre de formol ? Ils ont une fois payé une seule facture ici ? C’est l’hôpital qui paye tout… C’est quoi ça FNDC ? »

Quant à Dr Siké Camara, directrice de l’hôpital Donka qui a intervenu avant Dr Awada, elle soutient qu’elle et son homologue d’Ignace Deen sont victimes d’accusation non fondée et de calomnie. Dr Siké apprendra aux journalistes que toutes les dispositions sont prises au niveau de son établissement pour accueillir les blessés et autres victimes.

« Toutes les dispositions sont là pour la prise en charge des victimes. Nous avons mis un dispositif en place pour s’occuper de tout le monde. Vous pouvez passer vérifier. Ici à Donka qui est l’épicentre, les blessés transportés d’urgence sont prioritaires. Pour votre information, jamais à ma connaissance, un blessé ou un corps n’a été refusé dans cet hôpital… Et non plus on n’a jamais été instruit d’abandonner ou refuser un corps. Tous sont pris en charge une fois arrivés dans nos services d’urgence », dira-t-elle avant de conclure qu’en tant que médecins, ils sont contraints par le serment d’Hippocrate.