voir Plus
    dimanche, 18 avril 2021
    26 C
    Conakry
    «Le plaisir de vous informer objectivement sans biaise ni tabou est notre crédo». YBS

    Dr Hawaou Dramé de l’Ong Fitima à coeur ouvert dans Sans Concessions de Guinéenews

    Humanitaire dans l’âme, la présidente fondatrice de l’Ong FItima, était l’invitée de l’émission Sans Concessions de votre quotidien électonique Guinéenews ce vendredi 5 mars 2021. Une aubaine pour Dr Hawaou Dramé d’évoquer les raisons qui ont prévalu à l’initiation de ce projet depuis le Pays des Hommes intègres avant de l’étendre sur Conakry.
    Aussi, elle a survolé plusieurs autres questions dont celles relatives à son choix porté sur l’humanitaire alors qu’elle pouvait exceller ailleurs où de nombreuses opportunités s’offraient à elle, mais aussi exposé sur le fonctionnement de son centre qui accieille plus 70 pensionnaires.
    Sur ses motivations à initier le projet Fitima, notre invitée les a motivées par sa volonté de venir en aide à ses semblables surtout ceux qui sont porteurs de handicap. Une façon de leur offrir la joie de vivre au sein d’une communauté où ils n’ont pas les mêmes aptitudes physiques, mentales et même morphologiques.
    A la question de savoir pourquoi avoir lancé le projet au Burkina Faso avant son pays, la Guinée, Dr Hawaou Dramé a dit que cela est dù à la force et donc, au hasard de la vie, même si elle a ajouté avoir une attache particulière avec ce pays.
    En Guinée, l’Ong Fitima existe depuis 2010 et fonctionne en temps plein avec le soutien des partenaires, mais aussi des personnes ressources auxquels Dr Hawaou fait un clin d’œil. Curieusement, sur la longue liste dressée à cet effet, l’apport de l’Etat ne se fait pas sentir en termes d’accompagnement au titre de subvention, contrairement au Burkina Faso. « Or, nous jouons le rôle de ce même Etat », rappelle-t-elle.
    Dans son centre, Fitima reçoit plus de 70 déficients moteurs et porteurs d’autres handicaps. Un nombre que sa fondatrice aimerait voir se multiplier par plusieurs pour le bonheur des enfants. Hélas, ledit centre, pris à même en location, aux frais de l’Ong, a une capacité d’accueil limitée.
    Des acquis de Fitima, il n’en demeure pas moins. Outre le sourire et la joie de vivre qu’elle offre aux handicapés, l’Ong s’illustre aussi dans la formation des femmes notamment sur des questions liées à la promotion de leurs droits.
    Dr Hawaou Dramé a été membre du Groupe national de contact, aux côtés de nombreuses autres personnes choisies sur la base de leur probité morale et de leur intégrité, entre autres. Mais peu après, elle a décidé de démissionner de celui-ci, parce que ne partageant plus les mêmes visions avec certains collègues sur un certain nombre de sujets.
    Son départ de cette entité a malheureusement coïncidé avec l’arrêt (du moins momentané) des activités de la structure. Dr Dramé aurait-elle été la machine à tout faire, la cheville ouvrière du Groupe national de contact? Elle n’en a point la prétention, et se réjouit d’avoir servi au sein de celui-ci également.
    Dr Hawaou Dramé est fille de feu Alioune Dramé, ce compagnon de l’indépendance qui a passé ses derniers jours à la tristement célèbre prison du Camp Boiro. L’histoire rappelée dans l’émission suivie de la question de savoir ce qu’il retient de son défunt papa, l’invitée de Sans Concessions s’est réjouie du fait d’être issue de parents aimants, aimables, ouverts d’esprit et attachés aux valeurs humaines, qui lui ont inculqué des vertus qui continuent de lui profiter.
    Toutefois, visiblement très émue, elle plutôt esquivé la question relative au derniers jours de son père.
    Dans un passé relativement récent, le président Alpha Condé a institué une commission provisoire de réconciliation nationale dont la coordination a été assurée par les leaders religieux. Et de l’avis du Dr Dramé qui déclare avoir lu les relevés de conclusion contenus dans le rapport final, cette commission a abattu un laborieux travail.
    Pour l’humanité Dramé, il est bien beau de tourner la page de l’histoire, mais après l’avoir lue et à haute et intelligible voix, afin de pouvoir se réconcilier.

    À LIRE AUSSI

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    Please enter your comment!
    Please enter your name here

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    PUBLIREPORTAGE