Dr Ousmane Kaba PADES: « Un premier constat est que la Guinée a été paralysée, pratiquement dans sa totalité… »

0
208
Dr Ousmane Kaba, PADES

Dans la mi-journée, notre reporter a été reçu par le président du PADES pour faire un bilan à mi-parcours de la journée de manifestations de ce lundi 14 octobre.

Guineenews vous propose ce bref entretien avec Dr Ousmane Kaba.

Guineenews.org: M. le président du PDES bonjour,

Dr Ousmane Kaba: Bonjour

Guineenews.org: Quel est le constat qu’ont peut établir de l’appel à manifester du front national pour la défense de la constitution, à la mi-journée?

Dr Ousmane Kaba: Je pense que cest trop top. On n’a pas toutes les informations. Mais un premier constat est que la Guinée a été paralysée, pratiquement dans sa totalité. Non seulement à Conakry mais également dans beaucoup de villes de l’intérieur. Les Guinéens ont suivi le mot d’ordre. Je rappelle que le FNDC est composé de partis politiques mais aussi de syndicats et de la société civile. Donc chaque organisation a ses armes favorites. En ce qui concerne le PADES, nous avons demandé une ville morte pacifique. Il y a des organisations syndicales qui ont aussi demandé le retrait des activités économiques. Et je pense que c’est pleinement suivi, surtout à Conakry où pratiquent la ville est totalement paralysée.

Guineenews.org: Selon les appréhensions, la déclaration avait annoncé des manifestations à partir de ce lundi. Sans préciser si c’est des manifestations, c’est à dire des marches de protestation où si c’est une ville morte. Mais finalement c’est plus une journée ville morte. C’était une stratégie ou bien c’est arrivé comme ça et vous le prenez tel?

Dr Ousmane Kaba: Je pense que les manifestations sont multiformes. A mon avis cela reflète aussi le fait que le FNDC soit une organisation assez composite. Il y a eu des discussions mais pas de consensus sur une seule forme. Certains ont préconisé la ville morte, d’autres ont prévu des sorties massives dans les rues, d’autres encore ont sollicité l’abstention des travailleurs, etc. Mais ce qui est sûr c’est que nous avons voulu que la manifestation soit sur toute l’étendue du territoire national. Deuxièmement, que chacun épouse la forme qui lui convient.

Guineenews.org: Vous avez dû recevoir des informations venant des structures de votre parti et de vos collègues leaders d’ailleurs. Au-delà de la cessation d’activité est-ce qu’il n’a pas d’autres nouvelles à votre disposition?

Dr Ousmane Kaba: Nous avons eu des informations éparses parce qu’il y a eu des affrontements ça et là dans la ville de Conakry et aussi à l’intérieur du pays. C’est ainsi que je viens d’apprendre qu’on a saccagé le siège de l’UFR à Kankan par exemple. Ça veut dire qu’il y a eu beaucoup de mouvements dans ces zones et ce n’est pas la seule ville à l’intérieur du pays. Il y a eu beaucoup de mouvements. Je crois qu’en fin de journée nous allons tous faire le bilan.

Guineenews.org: Nous avons appris qu’il y aurait eu au moins un cas de mort dans la haute banlieue de Conakry. Est-ce que de telles informations vous sont parvenues?

Dr Ousmane Kaba: J’en ai entendu parler mais je n’ai pas encore toutes les données.