Dubréka–Khorira : Visite au complexe sportif et de l’académie de football KPC

0
710

Lancés il y a 17 mois, les travaux du complexe sportif et académique de KPC à Khorira, à environ  60 kilomètres de Conakry, avancent à grands pas. Une visite sur le chantier a permis de constater l’immensité de l’investissement.  Le patron de Guicopres compte inaugurer l’ouvrage au mois de décembre prochain. Compte rendu !

Même la pluie ne l’aura pas empêché. La visite programmée au centre sportif et de l’académie KPC, en construction  dans la commune rurale de Khorira – à environ 60 kilomètres de Conakry –, a été effectuée ce vendredi comme prévu. Ministres, haut cadres de l’administration, anciennes gloires du football guinéen, journalistes… Il y avait du beau monde.

Cette journée pluvieuse a commencé à Kagbélen, zone industrielle située dans la périphérie de Conakry, où KPC (initiales de Kerfala Person Camara) – le patron de Guicopres – a récemment inauguré le nouveau siège de son entreprise de BTP. C’est ici que tous les invités se sont retrouvés, alors qu’une pluie abondante s’abattait sur la banlieue de Conakry depuis le lever du jour. C’est de là que le long cortège partira dans les environs de 10 h 40 ‘ pour Khorira.

Sous la pluie, le cortège arrive au centre en construction vers 11 heures. Tout de suite, les visiteurs sont impressionnés par les travaux. A l’entrée du chantier, on est accueilli par une impressionnante affiche sur laquelle on peut lire : « Bienvenue au complexe sportif et de l’académie de football KPC ».  Une fois dedans, le regard est attiré par un premier bâtiment sur lequel on peut lire «  Bloc Administratif Cherif Souleymane ». Il faudra dépasser ce premier bloc et se diriger vers les trois autres (également en finition) bâtis à quelques mètres de là. C’est dans l’un de ces trois derniers que seront installés les invités. De ce bloc, on peut avoir une vue générale sur presque l’ensemble du complexe en construction : les blocs et les quatre terrains de jeu. Il faudra attendre quelques minutes, le temps qu’arrive le dernier invité de prestige: le président de la Fédération Guinéenne de Football Antonio Souaré.

Honneur aux anciennes gloires du Hafia

Antonio arrivé, les choses sérieuses ne tarderont pas à commencer. Maitre de cérémonie, le journaliste sportif Amadou Djouldé Diallo plantera le décor.  Après quoi, le secrétaire général du Hafia FC, Marco Ibrahim Bah et  le président délégué du club, Ibrahima Sory Gueye, présenteront le complexe bâti sur une superficie de 13 hectares (sur 30 dédiés au projet). Ce dernier indiquera que le complexe est surtout composé de quatre blocs et de quatre terrains. Chacun des blocs et des terrains porte le nom d’une ancienne gloire du club mythique du Horoya et du football guinéen.

Le premier bloc – qui porte l’unique ballon d’or guinéen Chérif Souleymane –,  bâti sur une surface totale de 2 223 m2, est composé d’un amphithéâtre-auditorium de 260m2, d’une salle de réunion, de 9 bureaux, d’une boutique du club, d’un cafeteria et d’un musée.

Bâti sur une superficie de 987 m2,  le deuxième bloc, baptisé bloc académique, est  un bâtiment mixte de deux bureaux, de quatre salles de classe dont une de travaux pratiques, d’un restaurant, d’une salle polyvalente de 70m2, d’un réfectoire pour les jeunes et d’un espace VIP.  Ce deuxième bloc porte le nom de Soumah Soryba.

Le troisième bloc, un dortoir, porte le nom de Thiam Ousmane Tolo, alors que le quatrième – le bloc médico-sportif – porte le nom de Naby Laye Papa Camara.

Quant aux terrains, ils portent respectivement les noms de Mamadouba Maxime Camara, Bangaly Sylla, Morciré Sylla et Mamadou Aliou Keita.

« Il l’a fait pour la jeunesse »

 « Nous avons pensé à honorer nos légendes… », dira KPC lui-même. Un geste qui a été apprécié à sa juste valeur par Thiam Ousmane Tolo qui, au nom de ses collègues, mais aussi de sa famille, a vivement remercié KPC. « Pour moi, c’est à la fois un immense honneur et un immense plaisir… Dieu seul peut payer vos efforts », a-t-il exprimé.

Pour le président de la Fédération Guinéenne de Football, Antonio Souaré, c’était un honneur pour lui de se retrouver sur un tel investissement en faveur du football guinéen. « Je suis certain qu’il ne l’a pas fait pour lui, ni pour ses enfants, mais il l’a fait pour la jeunesse », estime Antonio Souaré.

C’était aussi l’occasion pour le président de la FEGUIFOOT de révéler que c’est lui qui a convaincu KPC à investir dans le football. « Je lui ai alors dit, si tu réussis dans le football, je serais la première personne honorée », a révélé Antonio Souaré.

Pour sa part, Boubah Sampil, le président de l’AS Kaloum, considérera cet investissement comme un défi qu’il devra relever. « Il nous met sous une pression terrible… Je dis bravo à mon frère », le félicitera-t-il quand même.

Recommandation

Présent à cette cérémonie, tout comme le ministre des Télécommunications et de l’Economie numérique Saïdou Oumar Koulibaly, le ministre d’Etat en charge des Sports Sanoussy Bantama Sow s’est réjoui de ce projet en faveur de la jeunesse. « Ce que nous venons de voir est un travail extraordinaire. Je te souhaite santé et longévité pour pouvoir le terminer », a-t-il émis. Cependant, Sanoussy Bantama Sow a tenu à recommander aux mécènes guinéens de penser aux autres disciplines sportives comme la natation, le basket-ball ou le handball. « Il faut penser aux autres disciplines parce que nous voulons que la Guinée soit devant sur le plan sportif dans les années à venir », a expliqué le ministre des Sports, de la Culture et du Patrimoine historique.  Kerfalla Person Camara a bien pris note de cette recommandation.